Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Des chiens renifleurs de Covid vont dépister 2000 étudiants

Vendredi 19 Février 2021 | Par Eva Morand
Des chiens renifleurs de Covid vont dépister 2000 étudiants

Plusieurs milliers de personnes sont actuellement soumises à différents tests de détection de la Covid-19. L’objectif, montrer l’efficacité des chiens détecteurs de Covid.

Recherche de personnes, recherche d’explosifs, recherche de stupéfiants, etc. Nombreux sont les métiers qui font appel à l’odorat très développé des chiens. Le Pr Dominique Grandjean (vétérinaire et enseignant chercheur à l’école vétérinaire de Maisons-Alfort), a lancé il y a deux ans le programme Nosaïs qui vise à former les chiens à la détection de maladies telles que le cancer de la vessie, Parkinson et désormais, la Covid 19.

Dépistage de grande ampleur avec 3 tests

Du 12 au 19 février 2021, l’école vétérinaire de Maisons-Alfort ainsi que l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (APHP) organisent un dépistage auprès de 2000 personnes afin de valider l’efficacité des chiens détecteurs de Covid.

Les personnes concernées sont : 400 étudiants et personnels de l’ENVA, 200 élèves du collège Henri Matisse, des étudiants de la faculté des métiers d’Évry (Essonne) ainsi que le personnel et les étudiants de l’Upec du campus de Créteil (94).

Chaque personne est soumise à 3 tests : un test PCR nasopharyngé, un test PCR salivaire et un test olfactif canin grâce au recueil de sueur à l’aide d’une compresse placée sous l’aisselle.

C’est lors de ce dernier test que les chiens entrent en jeu. Les 8 Malinois des Émirats Arabes et des sapeurs-pompiers vont devoir renifler ces compresses.

La Covid-19 ayant une odeur particulière, si un chien marque un arrêt sur l’une des compresses, cela signifie qu’il s’agit de la sueur d’une personne contaminée.

>Retrouvez toutes les explications sur la formation des chiens à la détection de la Covid-19

Un grand avenir pour les chiens renifleurs

Il faudra 15 jours à 3 semaines pour analyser et comparer tous les résultats.

Si la technique développée par Dominique Grandjean est validée, elle pourra être utilisée dans de nombreux lieux publics (gares, aéroports, lycées, etc.).

Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, en visite à l’ENVA le 17 février a qualifié cette technique de « révolutionnaire » d’après France Info. Si les résultats sont probants, elle envisage de subventionner cette technique afin de permettre sa mise en place.

De nombreux aéroports font désormais appel aux chiens détecteurs de Covid comme : les Émirats Arabes, le Liban, l’Australie, le Chili et la Finlande et peut-être bientôt, la France.

À lire aussi : « J’ai décidé de travailler dans une brigade cynophile par passion pour les chiens » : un policier raconte son quotidien avec son Malinois

# chien renifleur
Par Eva Morand Crédits photo :

Facebook

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)