Publicité

Des chiens de recherche d’explosifs meurent de maltraitance en Jordanie

Athena, chien renifleur mal nourri © oversight.gov

Les Etats-Unis ont envoyé des chiens renifleurs en Jordanie pour aider leur allié à repérer et désamorcer des bombes. Malheureusement, une évaluation vient de révéler que de nombreux chiens du projet sont sévèrement maltraités.

Par Nathalie D'Abbadie

Publié le

Une investigation fédérale vient de dévoiler la terrible vérité. Les chiens envoyés par les Etats-Unis en Jordanie, un pays du Moyen-Orient avoisinant Jérusalem, ont été victimes de négligence et de maltraitance. Et ce, alors qu’ils travaillaient dur à repérer les explosifs et à sauver des humains.

Une étude qui arrive tard

La conclusion de l’étude d’un an a été sans appel : au moins 10 chiens renifleurs sont morts de maltraitance entre 2008 et 2016. Les survivants connaissent des conditions de vie déplorables : des enclos inadaptés et insalubres ainsi qu’une surcharge de travail dangereuse.

Les photos du rapport montrent des chiens aux os saillants, avec des oreilles infestées de tiques énormes. Leurs griffes étaient beaucoup trop longues, et beaucoup d’entre eux n’avaient même pas de gamelle, puisqu’on jetait leur nourriture à terre lors des repas.

Cela fait 20 ans que les Etats-Unis envoient des chiens de recherche d’explosifs dans plusieurs pays en Asie et au Moyen-Orient dans le cadre d’un programme anti-terrorisme. Ce programme extrêmement coûteux avait déjà été remis en cause lorsqu’une Berger belge nommée Zoe et âgée de seulement 2 ans est décédée d’un coup de chaleur en 2017. Une mort qui aurait pu être évitée si on s’était mieux occupé d’elle.

A cette occasion, on a pris conscience du taux de mortalité élevé des chiens renifleurs du programme, et deux personnes ont été envoyées des Etats-Unis pour surveiller la situation.

Des mesures insuffisantes

Pourtant, leur présence n’a pas amélioré les conditions de vie d’Athena, une chienne sévèrement sous-alimentée qui a finalement été renvoyée aux Etats-Unis in extremis pour retrouver la forme. En réalité, les inquiétudes au sujet des conditions de vie des chiens auraient commencé dès le mois d’avril 2016. De nouveaux chiens ont tout de même été envoyés en Jordanie et ont subi le même sort.

Le rapport final qui a été publié à la suite de l’investigation propose 5 mesures pour veiller au bien-être de ces chiens courageux, dont des vérifications plus régulières de leurs conditions de vie, ainsi qu’un accord écrit entre les pays qui participent au programme anti-terrorisme. Les Etats-Unis demandent désormais plus d’informations sur le sujet afin d’agir en conséquence de cause.

Il aurait fallu que les choses changent plus tôt, mais cette étude a permis de tirer la sonnette d’alarme : si tout se passe bien, les chiens renifleurs en Jordanie verront un avenir plus heureux sous peu.

A lire aussi : Un chien renifleur découvre 116 Kilos de cornes de rhinocéros

Publi-communiqué

Laisser un commentaire
2 commentaires
Girni21
Girni21
Et c'est seulement maintenant qu'il y a enquête. Combien de chiens sont morts dans de grandes souffrances depuis le début de ce programme ? ces chiens courageux qui sauvent des vies ne sont pas respectés, ils sont considérés comme des esclaves et c'est scandaleux et révoltant. Les maîtres chien devraient être renvoyés de l'armée pour déshonneur !
Vivi87
Vivi87
d'accord mais en attendant que tout s' arrange les chiens ne seront pas nourris correctement et il risque d' y avoir encore des décès !!!
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter