Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

Avoir un chien en ville : 7 galères que vous ne soupçonniez pas

Dimanche 15 Octobre 2017 | Par Elisa Gorins

Avoir un chien, c’est beaucoup de bonheur, mais aussi quelques complications, surtout si on habite en ville. Des « galères » auxquelles on ne pensait pas forcément avant d’en avoir un…

Anaïs, chef de projet chez Wamiz, est l’heureuse maîtresse de Malinka, une jeune croisée Labrador, depuis quatre mois. En quatre mois seulement, sa vie a changé du tout au tout, et son quotidien s’est vu bouleversé. Voici en quoi :

1. Faire ses courses ? Oubliez !

Finies les courses zen à tout moment ! Désormais, soit vous laissez votre chien attaché à l’entrée du magasin (ce qui est risqué car le chien pourrait se faire voler), soit… vous êtes coincé (à moins d’être avec une personne qui peut garder votre toutou). Anaïs, elle, avait l’habitude de faire ses courses alimentaires à la sortie du bureau. Mais depuis qu’elle a adopté Malinka, étant donné qu’elle l’emmène travailler avec elle, elle a dû renoncer à faire ses courses : « si je la laisse à l’entrée du magasin, elle angoisse et moi aussi, alors maintenant, c’est mon conjoint qui fait les courses ».

Idem le midi : impossible d’aller à la supérette du coin s’acheter son déjeuner. « Je peux toujours laisser Malinka au bureau pendant que mes collègues la gardent, mais je dois me presser et ne suis pas sereine ». Résultat : Anaïs se fait livrer des plateaux-repas au bureau, ce qui lui coûte indéniablement plus cher.

2. Aller au restaurant ? Quelle galère !

De temps en temps, Anaïs s’accordait le petit plaisir d’aller manger au restaurant ou d’aller boire un verre dans un bar avec ses amis. Mais avec un chien, elle est rarement la bienvenue…

malinka bar
Malinka en terrasse d'un restaurant 

3. Les transports en commun ? Tellement peu pratiques !

Avant d’avoir un chien, Anaïs venait au bureau en bus. Mais les chiens sont interdits dans les bus, à l’exception des petits animaux pouvant être enfermés dans un sac (ce qui n’est pas le cas de Malinka). Alors désormais, Anaïs prend le RER. Vous imaginez bien que le RER sans chien, c’est déjà très compliqué. Mais alors avec un chien… « Quand les trains sont bondés, les gens ne font pas attention, ils marchent sur les pattes de Malinka, sur sa queue… Elle ne prend pourtant pas beaucoup de place, mais je dois donc laisser passer plusieurs trains pour en prendre un moins encombré », déplore Anaïs. « Du coup, depuis que j’ai un chien, je ne suis plus souvent à l’heure au travail ! »

malinka RER
Malinka dans le RER

De plus, la législation oblige les chiens (non contenus dans un sac de transport) à porter une muselière et à avoir un billet demi-tarif. « Il y en a pour 50 à 60 euros par mois de frais de transport, juste pour le chien », explique Anaïs.

> A lire aussi : Les gros chiens désormais autorisés dans le métro et le RER 

« Je ne parle même pas des trains SNCF, ajoute Anaïs. Il faut payer un billet demi-tarif et le chien n’a pas de place pour autant… ! »

4. Prendre un taxi ou un VTC ? N’y pensez même pas !

Prendre un taxi ou un Uber n’est pas franchement plus simple, bien au contraire. La plupart des chauffeurs refusent les chiens, « ils n’aiment pas ça et te le font comprendre plutôt agressivement », relate Anaïs. Il est donc arrivé à cette dernière d’attendre des taxis, pendant de longues minutes, en espérant que l’un d’eux accepte de la prendre avec Malinka… en vain.

Quant aux VTC, aucun bouton sur les application ne permet de prévenir le chauffeur de la présence de l’animal : « quand je n’arrive pas à joindre le chauffeur par téléphone et qu’il découvre en arrivant que j’ai un chien, il part aussitôt sans s’arrêter ».

5. Se promener au parc ? C’est de l’histoire ancienne !

Anaïs est l’heureuse maman d’une petite fille qu’elle aimait emmener au parc. Seulement, entre sa fille et sa chienne, elle doit choisir, car les animaux sont interdits dans la quasi-totalité des espaces verts de Paris. Lorsqu’elle va chercher sa fille à la crèche, Anaïs aimerait bien l’emmener prendre l’air dans un jardin les soirs de beau temps… Mais avec Malinka, c’est tout simplement impossible. Elle dénonce : « je ne peux lâcher mon chien nulle part, car aucun lieu n’est clôturé, Malinka est en laisse tout le temps ! »

6. Même aller dans des commerces non alimentaires est compliqué

« On peut comprendre que les chiens ne soient pas autorisés dans les commerces alimentaires… Mais pourquoi le sont-ils à la Poste ?! » s’interroge Anaïs, qui ne peut plus poster la moindre lettre ou le moindre colis, à moins de confier Malinka à l’un de ses collègues.

« De manière générale, à chaque fois que j’aimerais entrer dans un magasin, même de vêtements, je n’ose pas car on ne sait pas comment les gens vont réagir en voyant mon chien », précise-t-elle.

Malinka attend
Malinka attend sa maîtresse dehors

7. Une simple promenade dans la rue peut être un fiasco

Tout le monde n’aime pas les chiens, et dans la rue, certains n’hésitent pas à vous le faire savoir. Si vous entreprenez une balade dans une rue assez fréquentée, il est fort probable que votre chien gêne les passants, parce que sa laisse est trop longue, parce qu’il fait des zigzagues, parce qu’il s’est arrêté pour faire ses besoins sur un lieu de passage… Sortir son chien en ville, c’est aussi choisir des trajectoires peu passantes où vous pourrez marcher librement, sans avoir à frôler les murs de peur de déranger.

> A lire aussi : Où promener son chien à Paris ? 

En bref, c’est bien simple : avoir un chien en ville demande une capacité d’adaptation, non seulement pour le chien, mais aussi pour son maître. Cela implique de changer ses habitudes, de faire parfois des concessions, et cela demande une organisation particulière ! Alors avant d’adopter un chien, réfléchis-y !

> Vous aussi, vous rencontrez des difficultés avec votre chien en ville ? Racontez-nous vos galères dans les commentaires ci-dessous ! 

A lire aussi : Toulon, élue ville de France la plus accueillante pour les chiens !

Avoir un chien en ville, pour vous, c'est...

  • Un bonheur
  • Compliqué mais il faut s'adapter
  • Impensable
Crédits photo :

Instagram @Malinkadog

6 commentaire(s)
Eh bien moi j'ai quitté Paris pour vivre à Angers la ville championne espace verts, et ici c'est vraiment le top pourvu qu'on respecte bien la propreté des rues et des jardins.
Chernichka (soeur de Malinka) se plait beaucoup dans sa nouvelle vie en pleine nature, alors elle a une pensée pour sa soeur et espère que bientôt elle connaîtra les joies de la province car on y est tellement mieux!
O je sais qu'il y a de belles choses à voir à Paris. Je suis passionnée d'Histoire et de patrimoine, et j'ai eu un peu l'occasion de visiter... Mais je ne pourrais pas y vivre :0)
je regrette qu'il y a trop peu d'espaces vert autorisés aux chiens, mais si les gens étaient plus civilisés et ramassaient leurs crottes les choses seraient différente ! je vie en ville avec un chien et j'ai rarement eu des soucies, transports en commun ok en évitant aux horaires de bureau, les courses ? je laisse mon chien chez moi, je téléphone au restaurant pour leur demander si un chien ne dérange pas sinon il reste à la maison ou je me fait livrer....j’ai déjà eu des remarques parce mon chien faisait pipi sur le trottoir.... avoir un chien en ville n'est pas un bonheur mais n'est pas trop compliqué non plus...
Excellent résumé! J’étais 3 nous a Genève avec ma chienne cet été et ça n’avait rien à voir : des parcs entiers où on peut aller se poser sur l’herbe avec les chiens avec’ou Sans laisse et très propres. Dans les restaus et même les magasins ou les Starbucks je demande toujours mais la aucun soucis. Du coup pour attendre le train on a pris un verre dans un café au retour.. il faisait 36 degrés et on était biens. Le train était GRATUIT pour aller en suisse également ❤️
Miss Puce, je suis aussi bien dans mon village d'Alsace (68) mais j'adooore Paris où j'ai passé plusieurs mois.
Il faut découvrir cette ville, pas juste voir les soucis de périph'. Avec un pass Navigo à la semaine je profite à fond de chaque petit quartier, les parcs, des ruelles pittoresques. Par contre, il vaut mieux visiter sans son chien, encore que... :) Dommage qu'on ne se connaisse pas, je te ferais découvrir tout ça avec plaisir !
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)