Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

Cet homme tétraplégique s’est vu refuser l’accès à un commerce à cause de son chien d'assistance

Lundi 11 Mars 2019 | Par Nathalie D'Abbadie

Les chiens de service ont beau être autorisés dans TOUS les lieux ouverts au public en France, les personnes ayant un chien d’assistance sont régulièrement recalés à l’entrée de commerces. C’est ce qui est arrivé à un homme tétraplégique à Nîmes il y a quelques mois.

Si cet homme doit malheureusement faire face à ce genre de désagréments cinq ou six fois par an, cette fois, l’incident a mené les deux personnes jusqu’au tribunal.

Un cas loin d’être isolé

Le propriétaire du chien d’assistance, Gilbert Soyer, un homme tétraplégique, compte sur son chien pour l’accompagner dans ses activités du quotidien. Ainsi, le chien accompagnait son maître pour faire les courses, afin de ramasser de ce qui tomberait par terre et attraper des objets inaccessibles pour son maître. Une aide inestimable, donc !

Même en expliquant sa situation aux vigiles et gérants de divers commerces, M. Gilbert Soyer se retrouve souvent recalé à cause de son chien d’assistance. De manière générale, les magasins de vente de nourriture sont interdits aux animaux pour des raisons d’hygiène, mais les chiens de service et d’assistance font exception à cette règle. Malheureusement, de nombreuses personnes ne sont pas au courant de cette loi ou refusent tout simplement de l’appliquer.

Après avoir déposé plainte maintes fois dans différents commerces, dont de grandes enseignes, le témoignage de cet homme a enfin été écouté et a abouti à un procès. Une évolution des mentalités sur la question des chiens d’assistance ? C’est ce qu’on peut espérer, même si M. Soyer n’en est pas convaincu. Il affirme perdre du temps au quotidien à expliquer la législation en vigueur à tous les vigiles des commerces qu’il fréquente.

Une simple méconnaissance de la loi ?

L’avocate du prévenu, maître Lauriane Dillenseger, a affirmé que son client « n’était pas en mesure de savoir qu’il s’agissait d’un chien d’assistance et a voulu faire respecter les normes d’hygiène ». Une position contestée par la victime qui affirme avoir montré sa carte d’invalidité qui justifiait du statut du chien.

Le gérant du magasin a quand même demandé au client de laisser son chien dehors, alors que c’est un chien d’une grande valeur, à la fois pour l’aide qu’il apporte et pour son prix d’acquisition. Le gérant a tout de même proposé d’aider l’homme en fauteuil roulant à faire ses courses sans son chien… même si ce n’est pas ce qu’il fallait faire dans cette situation !

A l’issue du procès, le gérant du magasin a été condamné à 200 euros d’amendes et 300 euros de dommage et intérêts. L’amende pour une personne physique peut aller jusqu’à 450 euros en France, et 2 250 euros pour une personne morale.

Espérons que petit à petit, des cas comme celui-là fassent avancer les mentalités. Il est grand temps que l’empathie du public pour les personnes handicapées progresse !

 

APPEL A TEMOINS

Vous aussi, vous avez un chien de service ou d'assistance et vous avez été refusé d'accès dans un lieu public ? Racontez-nous votre histoire en nous écrivant à l'adresse contact@wamiz.com et elle sera peut-être publiée sur Wamiz !

 

A lire aussi : Chiens d'assistance et chiens guides : ce que dit la loi et comment elle est appliquée

Saviez-vous que les chiens de service et d'assistance étaient autorisés dans tous les lieux ouverts au public en France ?

  • Oui
  • Non
# handicap, chien d'assistance, législation
Crédits photo :

Shutterstock (Photo d'illustration)

2 commentaire(s)
Et voilà encore une preuve que les gérant de commerce on de la m***e dans les yeux pour oser mètre dehor un chien d'assistance qui sont telement important pour la personne en situation de handicap
Mai bon que faire contre un gérant qui pence qua sa geulle et qui en n'a rien foutre des personnes handicapés qui on tant besion de leur chien dans les situations du quotidien
Pour lui c'est facile il a ses deux jambe donc forcément rien à foutre de ceux qui peuvent plus les utiliser
HONTEUX SCANDALEUX INHUMAIN
IGNOBLE des comportements comme sa
les directeurs qui refusent l 'entrée d'un magasin à une personne handicapée et son chien n 'ont qu 'à prendre l 'handicap de ce monsieur et après j 'espère qu' ils auront une autre vue de leur façon de vivre !!!! c 'est lamentable
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)