Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Le chien d’assistance d’un homme handicapé refusé d’un supermarché : la vidéo qui fait polémique

Lundi 13 Août 2018 | Par Elisa Gorins

Kévin Fermine, 27 ans, est un jeune homme toulousain qui souffre d’une infirmité motrice cérébrale. Refusé d’un supermarché Carrefour à cause de son chien d’assistance, il a voulu dénoncer la méconnaissance du grand public vis-à-vis de la loi qui, pourtant, permet à ces chiens d’accompagner partout leur bénéficiaire.

Kévin avait déjà été refusé une première fois du Carrefour Express de Rangueil, un quartier de Toulouse, en raison de la présence de son chien d’assistance. Las de devoir se battre pour faire valoir ses droits, il a décidé d’y retourner, mais cette fois en compagnie d’Odile Maurin, présidente de l’association Handi-Social, et de filmer la scène. Diffusée ensuite sur les réseaux sociaux, la vidéo a déjà été vue plus de 300 000 fois, suscitant une vive polémique :


Les chiens guides et d’assistance sont autorisés dans les lieux ouverts au public

Et pour cause, on voit sur ces images, le jeune homme se faire rappeler à l’ordre par un responsable du magasin. « S’il vous plaît, le chien vous pouvez le laisser à l’entrée du magasin », entend-on. Kévin a beau affirmer que Jumbé est un chien d’assistance, son interlocuteur ne veut rien savoir : « C’est un magasin alimentaire », répond-il, et d’invoquer des mesures « d’hygiène ».

Pourtant, Kévin a bien raison : les chiens guides et d’assistance sont autorisés dans tous les lieux ouverts au public, y compris dans les magasins alimentaires, c’est la loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances qui le dit ! Mais encore aujourd’hui, de trop nombreuses personnes l’ignorent, et c’est bien ce que Kévin et Odile Maurin déplorent : « je n’en tiens pas particulièrement rigueur aux personnes qui gère ce magasin toulousain », a écrit le jeune homme sur Facebook.

De son côté, Carrefour France a présenté ses excuses, affirmant : « Un rappel à la réglementation va être lancé après de nos équipes magasins, afin de les resensibilisé ». L’enseigne a par ailleurs rappelé sur les réseaux sociaux son engagement en faveur de l’accessibilité.


A lire aussi : Refusé dans un supermarché à cause de son chien guide, un malvoyant veut faire entendre sa voix

# handicap, chien d'assistance
Par Elisa Gorins Crédits photo :

Facebook @Kévin Fermine

3 commentaire(s)
Sérieux, un gérant ou responsable de magasin qui ne sait pas encore que les chiens d'assistance sont autorisés dans les lieux ouverts au public?

Il vit dans une grotte le reste du temps ou quoi ?

Ah mauvaise foi quand tu nous tiens...
C honteux de refuser un handicapé avec sons chien bravo a la dame
c est bien d informé certains patrons des grandes surfaces !!
merci a la dame qui garde son calme
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)