Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

La chenille processionnaire : un danger pour les chiens et les chats !

Vendredi 29 Avril 2022 | Par Elodie Carpentier
La chenille processionnaire : un danger pour les chiens et les chats !

La chenille processionnaire peut causer des symptômes importants aux animaux.

Elle peut provoquer des angoisses aux propriétaires de chiens et chats. La chenille processionnaire qui peut mesurer jusqu’à 40 millimètres de long à l’état de larve est recouverte de poils de soies particulièrement urticants et allergisants pour l’Homme comme pour nos animaux de compagnie. Une petite bête qui se nourrit des arbres et qui avance en file indienne avec ses comparses.

Un chenille présente dans de nombreuses régions

Dans le pire des scénarios, les poils urticants peuvent être mortels pour les chiens et les chats. Il en existe plusieurs types. La « chenille processionnaire du pin » est urticante de l’automne au printemps. Elle est notamment présente sur le pourtour méditerranéen et la façade atlantique jusqu’aux Pyrénées-Orientales.

De son côté, la « chenille processionnaire du chêne » est urticante du printemps jusqu’au début de l’été. Elle se trouve principalement en Alsace, en Bourgogne, en Ile-de-France, en Midi-Pyrénées et en Poitou-Charentes.

Il faut savoir que ce papillon n’est dangereux qu’a certains stades de son développement : « Seuls les derniers stades larvaires sont urticants », précise à Wamiz, le Docteur vétérinaire Stéphane Tardif.

La chenille processionnaire : un danger pour les chiens et les chats !

Les symptômes provoqués par la chenille processionnaire

Quand la chenille se sent menacée, les micro-poils présents sur son dos sont projetés dans les airs : « La substance urticante, libérée quand le poil se détache, peut donc être transportée avec celui-ci par le vent : il n’est donc pas nécessaire d’être en contact avec l’insecte pour en subir les effets. ». Prudence, les nids peuvent garder leur pouvoir plusieurs années s’ils sont à l’abri de l’humidité.

Au contact des poils, les premiers symptômes sont rapides : rougeurs, démangeaisons, inflammations, muqueuses, brûlures locales sur la truffe, la langue, les yeux et les babines, choc allergique ou même oedème et nécrose.

Les réflexes à avoir

Le propriétaire doit alors agir très vite. Il faut contacter les urgences vétérinaires, rincez abondamment la partie touchée et évitez que l’animal n’avale de l’eau qui pourrait contenir les poils de la chenille.

À lire aussi : Les chenilles processionnaires et le chien : prévention, symptômes et gestes d'urgence à adopter

Ils découvrent que leur chiot est condamné : ils font une demande particulière aux internautes

# animaux de compagnie, relation homme-animal, chenilles processionnaires
Par Elodie Carpentier Crédits photo :

@Shutterstock heksx

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)