Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chat</p>
Race de chien :

Ces candidats à l'élection présidentielle qui s’engagent pour les animaux de compagnie

Mardi 18 Avril 2017 | Par Elisa Gorins

A quelques jours de l'élection du futur président français, il est temps de souligner qui des candidats s’intéresse à la cause animale. Mettons en lumière les propositions des femmes et hommes politiques prêts à s’engager pour les animaux de compagnie.

A force de vidéos choquantes et de faits divers relatant des actes de maltraitance sur les animaux, les Français ne peuvent plus fermer les yeux : la cause animale est devenue un sujet de société qui a maintenant toute sa place dans le débat public. Déringardisée, elle ne fait plus sourire ; au contraire, elle risque bien de peser pour la première fois aux élections présidentielles. 

La cause animale est en effet devenue un enjeu politique. Un enjeu politique de poids qui pourrait d’ailleurs faire basculer la balance chez de nombreux électeurs.

> Présidentielle 2017 : quelles sont les priorités des propriétaires d’animaux de compagnie et comment voteront-ils ?

Les propositions du collectif AnimalPolitique, une base pour les politiques

En ce sens, le Manifeste du collectif AnimalPolitique peut et doit servir de pilier aux candidats aux élections présidentielles, et plus généralement, à tous les politiques. Ce Manifeste rassemble trente propositions pour mettre la condition animale au cœur des enjeux politiques. Il s’intéresse à tous les aspects de la cause animale : animaux d’élevage, expérimentation animale, divertissements et spectacles, animaux de compagnie, fauve sauvage, ainsi qu’anima et société. Véritable lobby, le collectif présente actuellement son manifeste à tous les candidats à la présidentielle. Certains l'ont d'ailleurs déjà consulté, et même ratifié. 

Voici maintenant la liste des 11 candidats à l'élection présidentielle qui s’engagent pour les animaux de compagnie (donc hors faune sauvage, animaux d’élevage et de divertissement) et leurs propositions (attention, liste non exhaustive, mise à jour au fur et à mesure et classée par ordre alphabétique. Les candidats à l'élection présidentielle qui n'apparaissent pas dans cette liste ne se sont pas (encore) prononcés sur la cause animale). Les candidats sont ici classés dans l'ordre alphabétique : 

Nathalie Arthaud (Luttre Ouvrière) : 

Nathalie Arthaud ne s'est pas prononcée sur les propositions du manifeste AnimalPolitique. En revanche, elle considère l'expérimentation animale comme indépassable. 

Sa note selon le site politique-animaux.fr tenu par l'association L214 : 6.1/20

François Asselineau (Union Populaire Républicaine)

François Asselineau ne s'est pas prononcé sur les propositions du manifeste AnimalPolitique. 

Sa note selon le site politique-animaux.fr tenu par l'association L214 : 5.6/20

Jacques Cheminade (Solidarité et Progrès)

  • Jacques Cheminade a signé toutes les propositions du manifeste du collectif AnimalPolitique à quelques exceptions près. Il ne se prononce pas, notamment, en faveur de l’instauration d’une politique nationale de stérilisation et d’identification des animaux domestiques par des incitations fiscales et des campagnes d’information.  

Sa note selon le site politique-animaux.fr tenu par l'association L214 : 12.8/20

Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France)

  • Renforcement de la lutte contre les abandons d’animaux via le renforcement de campagnes de prévention et l’application de sanctions
  • Renforcement du contrôle des cessions d’animaux sur les réseaux sociaux
  • Davantage de soutien aux refuges
  • Création d’espaces réservés aux chiens et chats dans les parcs publics régionaux
  • Nicolas Dupont-Aignan a signé la totalité des propositions du collectif AnimalPolitique concernant les animaux de compagnie (hors autres animaux).  

Sa note selon le site politique-animaux.fr tenu par l'association L214 : 13.4/20

François Fillon (Les Républicains)

  • Facilitation de la présence d'animaux de compagnie dans les maisons de retraite.

Sa note selon le site politique-animaux.fr tenu par l'association L214 : 4.1/20

Benoît Hamon (Parti Socialiste) 

  • Lancement d’un plan contre la maltraitance animale : « Nous devons garantir le respect des plus hautes exigences en matière de bienêtre animal, en toutes circonstances, et sans exception ». 
  • Benoït Hamon a signé toutes les propositions du collectif AnimalPolitique sauf celle relative à l'abolition de la corrida et des combats de coqs. 

Sa note selon le site politique-animaux.fr tenu par l'association L214 : 14.7/20

Jean Lassalle (Résistons !)

Jean Lassalle ne s'est pas prononcé sur les propositions du manifeste AnimalPolitique. 

Sa note selon le site politique-animaux.fr tenu par l'association L214 : 4.2/20

Marine Le Pen (Front National)

  • Mise en place de plages de publicité gratuites sur le service public pour lutter contre l’abandon
  • Instauration d'une politique de stérilisation et d'identification des animaux domestiques par des incitations fiscales et des campagnes d'information
  • Aide aux associations de protection animale : " je les aiderai dans leurs actions à l’international (lutte contre le festival de Yulin en Chine qui voit des milliers de chiens être abattus pour être mangés, combat contre la chasse à la baleine au Japon ou interdiction de la chasse aux trophées en Afrique)"
  • Création d'une police de la protection animale
  • Limitation de l’expérimentation animale au strict nécessaire au profit du développement de méthodes alternatives : "Je m’engage à encourager les méthodes substitutives (telles que la peau artificielle, expériences in vitro plutôt qu’in vivo) et la réduction d’emploi d’animaux vivants."
  • Développement de la zoothérapie, en particulier dans les maisons de retraite
  • Réintégration de la notion de respect des animaux dans les programmes scolaires
  • Interdiction de tout abattage sans étourdissement préalable, refus de l'élevage intensif 
  • Interdiction des euthanasies non justifiées médicalement
  • Création de services d'aide aux animaux appartenant à des personnes en situation de difficulté ponctuelle ou d'exclusion
  • Obligation de formation en éthologie et/ou sur la protection animale pour tous les professionnels en contact avec les animaux ou en charge de leur protection 
  • Instauration d'un système de recueil de données chiffrées dans tous les domaines impliquant des animaux.
  • En revanche, Marine Le Pen est favorable à tous types de chasse et ne souhaite pas interdire la cession d'animaux par les particuliers sur les sites marchants, d'annonces gratuites et les réseaux sociaux (mais elle "s'engage à mettre fin au trafic d'animaux" en "rétablissant des frontières nationales qui faciliteront les contrôles". 

Sa note selon le site politique-animaux.fr tenu par l'association L214 : 10.9/20

Emmanuel Macron (En Marche !)

Emmanuel Macron n'a pas pris position en ce qui concerne la cause animale. Au sujet des animaux de compagnie, il se prononce seulement favorable à l'interdiction de la cession d'animaux par des particuliers sur des sites marchands, d'annonces gratuites et sur les réseaux sociaux. 

Sa note selon le site politique-animaux.fr tenu par l'association L214 : 7.1/20

Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise)

  • JeanLuc Mélenchon s’engage surtout en faveur de la végétalisation du modèle alimentaire mais a fait savoir son souhait d’ « éradiquer la maltraitance envers les animaux » et d’atteindre « un monde où les animaux ne seraient pas traités comme des choses ».

Sa note selon le site politique-animaux.fr tenu par l'association L214 : 14.7/20

Philippe Poutou (Nouveau Parti Anticapitaliste)

En ce qui concerne les animaux de compagnie, Philippe Poutou a pris plusieurs positions, notamment : 

  • Faire de l'intérêt de l'animal une priorité dans les procédures de retrait et de saisie
  • Interdite les euthanasies non justifiées médicalement
  • Instaurer une véritable politique nationale de stérilisation
  • Créer des services d'aide aux animaux appartenant à des personnes en situation de difficulté ponctuelle ou d'exclusion

Sa note selon le site politique-animaux.fr tenu par l'association L214 : 14.4/20

Les propositions du collectif AnimalPolitique pour les animaux de compagnie

Bien que certains politiques aient approuvé quelques propositions du collectif AnimalPolitique, force est de constater que bien des efforts restent à fournir. Les sujets à aborder sont vastes pour que la condition animale évolue enfin favorablement. En témoigne la grande enquête menée par la Fondation 30 Millions d'Amis sur les priorités des Français en matière de protection animale : 58% des sondés réclament que les méthodes substitutives à l'expérimentation animale soient juridiquement imposées (et non pas seulement encouragées), tandis que la moitié d'entre eux estime qu'il est urgent d'interdire la vente d'animaux de compagnie dans les animaleries et via les petites annonces. 

Les 30 propositions du collectif AnimalPolitique prouvent, elles aussi, que les champs d'action sont vastes pour que la France, en plus d'être le pays des droits de l'Homme, devienne aussi celui des droits des animaux. Voici un extrait de son manifeste dont les propositions sont relatives aux animaux de compagnie

Expérimentation animale
Remplacer la terminologie de « méthode alternative » par celle de «méthode de remplacement » qui n’implique aucun animal, vivant ou tué à cette fin.
Créer une autorité administrative indépendante dédiée au développement et à la promotion des méthodes de remplacement.
Lancer un plan national des méthodes de remplacement.
Mettre en place des comités d’éthique d’établissement véritablement indépendants.
Instituer des sanctions pénales effectives et dissuasives.
Animaux de compagnie
Instaurer une véritable politique nationale de stérilisation et d’identification des animaux domestiques par des incitations fiscales et des campagnes d’information, en portant une attention particulière sur le cas spécifique des DROM (Départements et Régions d’Outre-Mer).
Interdire la cession d’animaux par les particuliers sur les sites marchands, d’annonces gratuites et les réseaux sociaux.
Faire de l’intérêt de l’animal une priorité dans les procédures de retrait et de saisie.
Interdire les euthanasies non justifiées médicalement.
Créer des services d’aide aux animaux appartenant à des personnes en situation de difficulté ponctuelle ou d’exclusion.
Animal & Société
Réintégrer la notion de respect des animaux dans les programmes scolaires et former le personnel éducatif à cet enseignement.
Rendre obligatoires des formations en éthologie et/ou sur la protection animale pour tous les professionnels en contact avec les animaux ou en charge de leur protection (éleveurs, forces de l’ordre, magistrats, etc.).
Renforcer la protection des objecteurs de conscience et lanceurs d’alerte et permettre aux associations de se constituer partie civile pour toutes les infractions concernant les animaux.
Instaurer un système de recueil de données chiffrées dans tous les domaines impliquant des animaux.
Légitimer les politiques de protection animale en instituant un organe autonome dédié aux animaux et indépendant du ministère de l’Agriculture et donner une place significative aux associations compétentes dans les organes décisionnaires.

L’intégralité du Manifeste du collectif AnimalPolitique et les réponses complètes des candidats sont consultables et téléchargeables sur le site d’AnimalPolitique.

A lire aussi : 26 associations s’unissent pour que la cause animale ait sa place en politique

Pensez-vous voter pour un candidat aux élections présidentielles qui s'engage en faveur des animaux ?

  • Oui, je ne voterai que pour un candidat qui s'engage pour les animaux
  • Je préférerais voter pour un candidat qui s'engage pour les animaux mais tout dépend du reste de son programme
  • Non, ce critère n'influencera pas mon vote
Crédits photo :

Shutterstock (image d'illustration)

3 commentaire(s)
Quelqu'un peut me dire pourquoi ils veulent interdire la cession d’animaux par les particuliers sur les sites marchands, d’annonces gratuites et les réseaux sociaux?
d'accord avec vous Verophise pour l'interdiction des tests +revoir cette liste
C' est une liste bidon . Fillion veut que la corrida soit reconnue au patrimoine immatériel , donc , on ne peut pas le croire , tout comme beaucoup d' autres . Et quand on veut aider les animaux , on ne le fait à moitié : limitation des tests sur animaux NON , pas de limitation , pour moi , c' est INTERDICTION ! Quant à rama yade , elle se soucie des animaux dans les abattoirs ? Elle est musulmane , donc elle bouffe halal . TOUS DES MENTEURS
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook