Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

En Californie, une nouvelle loi oblige les animaleries à vendre uniquement des animaux issus de refuges

Lundi 31 Décembre 2018 | Par Nathalie D'Abbadie

Le 1er janvier 2019, une nouvelle loi entre en vigueur dans l’Etat de la Californie aux Etats-Unis. Dorénavant, les animaleries ne pourront vendre uniquement des chiens, chats et lapins issus de refuges ou d’organismes sans but lucratif.

Les animaux concernés sont les chiens, chats, et lapins. Les animaleries devront présenter les papiers qui attestent de l’origine de l’animal en vente, ou pourront subir une amende d’un montant de 500 dollars par animal.

Le projet de loi – la Pet Rescue and Adoption Act – a été avancé par le député Patrick O’Donnell et a été approuvé et signé par le gouverneur de la Californie, M. Jerry Brown, en octobre 2017. L’objectif de cette loi ? Mettre fin aux « usines à chiots et chatons » pointés du doigt par Patrick O’Donnell.

En plus de profiter à nos amis à quatre pattes, cela va permettre aux contribuables de la Californie de faire de sacrées économies : le député affirme que ces derniers payaient jusque-là plus de 250 millions de dollars d'impôts par an pour abriter et euthanasier les animaux de refuge.

Il sera toujours possible d’acheter des animaux auprès d’éleveurs privés, mais cette pratique sera interdite dans les animaleries qui devront veiller à tenir leurs dossiers à jour.

A lire aussi : Vers l’interdiction de la vente de chiots et chatons dans les animaleries ?

Crédits photo :

Shutterstock

2 commentaire(s)
est ce que les animaleries ont les locaux adaptés ? j'en doute pour avoir signaler en gironde le cas de chats (gouttière) vendus 160€ malades et déjà presque 5 mois, du jour de la plainte les chats ont disparus.....
Pourquoi pas mais à condition bien sûr que les animaleries se dotent de structures adaptées à ces animaux qu'ils soient très jeunes ou adultes. En fait, il faudrait que les animaleries s'inspirent des refuges pour les espaces dédiés et présentent les animaux hors du magasin. L'humain étant bien trop souvent dénué de scrupules, certains propriétaires d'animaleries pourraient bien quand même continuer à profiter du trafic d'animaux avec la complicité d'artistes des faux papiers. Cette loi représente sans doute une avancée majeure pour la cause animale mais je penche pour une solution plus efficace, à savoir interdire définitivement la vente d'animaux dans ces commerces, tout simplement.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)