Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Bientôt une loi pour réduire les abandons d'animaux de compagnie ? C'est le projet que va déposer un député

Mercredi 15 Juillet 2020 | Par Nathalie D'Abbadie

Le projet de loi proposerait une procédure d’adoption dans les refuges animaliers pour éduquer et responsabiliser les futurs propriétaires.

Alors que la France est « championne d’Europe » en ce qui concerne les abandons d’animaux de compagnie chaque année, de plus en plus d’élus luttent contre ce fléau.

Loïc Dombreval, député LREM, s’apprête à proposer un projet de loi qui limiterait les abandons d’animaux, interdirait la vente d’animaux en animalerie, et renforcerait les sanctions à l’égard des personnes reconnues coupables de maltraitance animale. Un projet qui promet de grands changements !

Bientôt une loi pour réduire les abandons d'animaux de compagnie ? C'est le projet que va déposer un député

Un projet de loi qui changerait beaucoup de choses

Au mois de janvier, le député LREM Loïc Dombreval a été nommé par l’ancien Premier Ministre Edouard Philippe pour une mission parlementaire de 6 mois sur la condition animale.

A l’issue de cette mission qui a permis d’échanger longuement avec de nombreux acteurs du terrain, le député a proposé 121 mesures pour améliorer la condition animale en France.

Aujourd’hui, un projet de loi se prépare afin de mettre certaines de ces mesures en place.

Parmi les changements à prévoir, le député souhaite mettre fin à la vente d’animaux en animalerie, synonyme d’achats « coup de cœur » qui peuvent donner lieu à un abandon, interdire aux personnes ayant maltraité un animal d’en avoir un de nouveau, et mettre en place une procédure d’adoption en refuge qui viserait une meilleure intégration des animaux dans leurs nouveaux foyers.

Bientôt une loi pour réduire les abandons d'animaux de compagnie ? C'est le projet que va déposer un député

Une procédure plus stricte pour les adoptions en refuge

Dans les refuges de la SPA, une procédure d’adoption « responsable » est déjà mise en place, où les adoptants donnent des informations sur leur foyer, leurs projets et style de vie. Et ce, dans l’objectif de proposer l’animal le plus adapté à la famille adoptive, pour que tout le monde cohabite dans les meilleures conditions.

Dans les colonnes du Figaro, Loïc Dombreval affirme vouloir étendre une procédure améliorée de ce type à tous les refuges de France, en créant une « attestation de connaissances minimales » au sujet des animaux de compagnie.

« Parce que souvent, c’est par ignorance que les choses se passent mal ! Ce serait gratuit, et si on rate, on recommence ! Au moins, à la fin, on a bien compris les enjeux. »

Bientôt une loi pour réduire les abandons d'animaux de compagnie ? C'est le projet que va déposer un député

Mettre fin à la vente d’animaux en animalerie

A l’instar de la Lucy’s Law en Angleterre, le projet de loi à venir inclurait l’interdiction de vendre des animaux en animalerie, ainsi que sur Internet.

Les achats de ce type constituent trop souvent une porte ouverte à l’abandon, lorsque la nouvelle famille des animaux se rend compte des coûts et des contraintes de la vie avec un animal. Et c’est sans parler des conditions déplorables dans lesquelles les animaux sont parfois élevés et vendus !

En l’absence d’animaleries, les personnes souhaitant acquérir un animal devraient s’adresser à un éleveur agréé, ou à un refuge.

Bientôt une loi pour réduire les abandons d'animaux de compagnie ? C'est le projet que va déposer un député

Sanctionner plus sévèrement les auteurs d’actes de maltraitance

Courant juin, le député avait affirmé qu’en France, « tuer un chien est moins puni que briser une statue » ! C’est pourquoi M. Dombreval souhaite durcir les peines à l’encontre des auteurs de cruauté animale, et créer un fichier national des « interdits à détenir » pour empêcher ces personnes de prendre un nouvel animal.

Sachant que le nombre de personnes poursuivies pour maltraitance et abandon d’un animal domestique a augmenté de 29% entre 2016 et 2018, selon un rapport de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, cette mesure permettrait d’éviter bien des récidives dramatiques !

A lire aussi : Un projet de permis de détention pour les animaux domestiques voit le jour en France

# législation, politique
Crédits photo :

Shutterstock

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)