Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chien</p>
Race de chien :

Après 3 ans de combat juridique, bientôt l’école pour Noah et Glinka la chienne d’assistance ?

Mardi 29 Novembre 2016 |

Tour à tour, depuis 2014, rectorat de Versailles, inspection académique et tribunal administratif ont refusé à Glinka, la chienne d’accompagnement de Noah – un jeune autiste –, l’accès à l’école au motif qu’elle n’était pas un chien-guide. Une récente victoire juridique pourrait toutefois bien changer la donne.

En avril dernier, la maman de Noah, 10 ans, a entamé un véritable bras de fer avec les institutions. Autiste, son jeune garçon souffre d’angoisses et a besoin de l’aide précieuse et quotidienne de Glinka, sa chienne d’assistance remise par l’association Handi’chiens. Si l’école et les parents d’élèves ne se sont jamais opposés à la présence du Golden Retriever en classe, des autorisations devaient être demandées. Et c’est bien là que le bât blesse : rectorat de Versailles, Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) et Conseil Général du Val d'Oise font barrage.

Un premier procès gagné en appel

Chacune de ces institutions refusent en effet de reconnaître l’utilité du chien auprès d’un enfant autiste alors que celui-ci a un taux d’incapacité reconnu à 80% : «les chiens d'assistances sont une case "vide" dans le Val d'Oise, seuls les chiens-guides sont acceptés», ont-elles argumenté.

Mais après la récolte de plus de 23 400 signatures sur une pétition en ligne, la fondation d’une association pour informer et aider les familles dont les enfants souffrent d’autisme puis un procès récemment gagné à la Cour d’appel d’Amiens, les choses s’apprêtent à bouger. Noah et Glinka devraient bientôt pouvoir avoir le bonheur d’aller en cours ensemble, patte dans la main.

L’utilité du chien d’assistance, enfin juridiquement reconnue

Le 17 novembre dernier, après presque trois ans de bataille, le tribunal a tranché : la MDPH du département a été «contrainte par décision de justice de reconnaitre officiellement que le chien d'assistance auprès d'un enfant autiste est une véritable aide pour améliorer son autonomie.» Toutefois, le combat continue.


Le 31 janvier prochain à 9h30, une nouvelle audience aura lieu. Elle opposera – pour la dernière fois – les administrations à la famille de Noah et Glinka. En attendant, la mobilisation virtuelle continue : n’hésitez pas à signer la pétition. Un chien d’assistance, c’est plus qu’un chien de compagnie pour son maître puisque c’est un soutien sans faille, un meilleur ami.

A lire sur le même thème : Autiste, ce jeune garçon a besoin de son chien à l’école mais on lui refuse

Trouvez-vous que la médiation animale soit assez reconnue en France ?

  • Oui
  • Non
Crédits photo : Facebook - L'Élan pour Noah
0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook