Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Il bat à mort son Beagle à cause d'une cigarette électronique et est condamné à de la prison ferme

Jeudi 23 Septembre 2021 | Par Elodie Carpentier

Un homme de 22 ans, fils d’un haut fonctionnaire de Monaco a été condamné par la justice après avoir battu un mort son chiot Beagle. Un animal qui a été retrouvé attaché à un grillage du parking d’un immeuble du XVe arrondissement de Paris.

Prison ferme, obligation de soins et interdiction de détenir un animal

Quatre mois de prison ferme pour acte de cruauté, vingt mois assortis du sursis probatoire avec obligation de soins, interdiction définitive de détenir un animal, obligation d’indemniser les associations de défense des animaux qui s’étaient portées partie civile et interdiction de paraître dans la capitale…c’est la peine infligée par la 30ème chambre correctionnelle de Paris à un fils d’un haut fonctionnaire de Monaco qui a battu à mort son chiot Beagle.

Dans la nuit du 5 au 6 mai 2021, un voisin de la rue Oscar Roty dans le XVe arrondissement découvre un homme de 22 ans entrain de battre son chien sur son balcon.

Le voisin s’empresse d’appeler les forces de l’ordre pour venir en aide à l’animal. Une fois sur place, les policiers vont découvrir le petit chiot attaché à un grillage du parking de l’immeuble.

Comme le rapporte Le Parisien, le chien est retrouvé agonisant avec du sang plein le museau. Un riverain qui a eu le réflexe d’enregistrer la scène va partager aux policiers les sévices endurés par le petit chien.

Battu à mort à cause d’une cigarette électronique

Selon les voisins, l’animal venait d’être acheté sur Le Bon Coin. Lors de sa garde à vue, le jeune homme qui sort d’une grande école de commerce, sans profession et sans casier judiciaire va justifier son acte en indiquant que « l’animal l’avait énervé à mâchouiller la batterie de sa cigarette électronique ».

Une défense bien légère face aux constatations de l’autopsie. Le chiot a eu les cervicales brisées et le rapport conclut à « des lésions traumatiques concordantes récentes compatibles avec des traumatismes induits par des coups portés à mains nues » précise le Parisien.

À lire aussi : Sauvetage d’une Chihuahua jetée dans une benne : chez le vétérinaire, sa famille découvre l’impensable

# cruauté, maltraitance, relation homme-animal, émotion
Par Elodie Carpentier Crédits photo :

@Shutterstock Sigma_S

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)