Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

"Les animaux blessés ou en danger ou toujours croisés ma route" : une jeune femme construit un sanctuaire pour 200 animaux

Mercredi 10 Mars 2021 | Par Eva Morand

Adri Rachelle a créé un sanctuaire afin de recueillir des animaux maltraités ou abandonnés.

Chiens, chats, furets, cochons, poneys, serpents… Chez Adri Rachelle tous les animaux sont les bienvenus. La jeune femme a décidé de dédier sa vie à leur protection, mais pas seulement. Elle sauve (tous) les animaux, et surtout, souhaite les rendre heureux. Un défi quotidien aux coûts financiers colossaux.

Le sanctuaire aux 200 animaux

Adri Rachelle a décidé de créer il y a quelques années un sanctuaire pour venir en aide aux nombreux animaux qu’elle sauvait. « Il était clair que ce n’était pas un loisir pour moi, mais l’histoire de ma vie et je voulais faire ce choix officiel comme objectif de vie principal », confie-t-elle à Bored Panda.

Grâce au sanctuaire, Adri offre aux animaux un endroit où ils peuvent vivre en sécurité.

Du haut de ses 33 ans, la jeune femme travaille du matin au soir, sept jours sur sept, sans prendre de vacances, mais « adore chaque minute ».

Ici, Adri entend satisfaire les besoins naturels de chaque espèce : « Un chien peut avoir peur de moi au départ, mais il apprend des autres qu’il est dans un endroit en sécurité. Il comprend qu’il peut s’apaiser et être heureux grâce aux autres chiens. Les cochons sauvages n’ont pas à affronter leur peur de l’humain car tous leurs besoins sont satisfaits avec les autres cochons ».

50 000 dollars par an d’entretien

Au-delà du bonheur que procurent tous ces animaux, l’aspect financier est loin d’être négligeable. Car pour prendre soin de ces animaux, il faut construire des enclos, des barrières, des abris, payer les soins vétérinaires, la nourriture, etc.

Le coût moyen mensuel est de 1 300 dollars (soit 1 000 €) par mois pour nourrir cette arche de Noé auxquels s’ajoutent environ 10 000 dollars (8 200 €) de factures vétérinaires ainsi que 50 000 dollars (41 000 €) de matériel en 2020.

AdriRachelle / Shutterstock

Pour financer le fonctionnement du sanctuaire, Adri aurait pu l'ouvrir au public, mais elle privilégie le bien-être de ses animaux : « Je suis profondément convaincue que l’ouverture permanente des portes à des inconnus pour observer les animaux est très stressante pour des animaux en convalescence, vieux ou fatigués. J’espère plutôt que partager régulièrement leurs photos sur les réseaux sociaux suffira au final pour inciter les gens à faire des dons. Les gens qui tomberont amoureux de ces animaux voudront les aider dans le futur ».

Longue vie au Wild Things Sanctuary !

À lire aussi : 70 % des propriétaires seraient prêts à se mettre en danger pour leur animal

À voir aussi :

# chien maltraité, chat maltraité, chien abandonné, chat abandonné
Par Eva Morand Crédits photo :

Facebook

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)