Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chat</p>
Race de chien :

Adopté à la SPA, ce chien s'apprête à faire un tour du monde en voilier !

Lundi 20 Mars 2017 | Par Elisa Gorins

Abandonné à la SPA, Oï mène aujourd'hui une vie incroyable : en compagnie de ses adoptants, Dario et Marie, qui dirigent l'école de croisière Nomade Voile, il va bientôt partir pour un tour du monde en voilier ! Marie, sa maîtresse, nous en dit plus sur ce projet complètement wouf.

Bonjour Marie ! Comment avez-vous rencontré Oï, votre chien ? 

Nous avons adopté Oï à la SPA  de Lagor, à côté de La Rochelle. Cela faisait des années que je voulais un chien et j'avais une idée bien précise de mon compagnon idéal : un Braque français. J'ai donc commencé à visiter les SPA de Charente-Maritime à la recherche de ce chien. Et puis finalement, je suis tombée sur ce petit chiot de 11 mois, malade, squelettique, avec un regard incroyablement triste, et j'ai craqué. C'était le seul chien du refuge à ne pas aboyer, le seul à ne pas sauter sur la grille de sa cage. Il était roulé en boule tout tremblant et a fini par se lever tant bien que mal pour venir se faire caresser lorsque je me suis agenouillée devant sa cage.

Le 24 septembre, le jour de mon anniversaire, nous avons finalement pu venir chercher Oï qui était malade et devait rester en quarantaine jusqu'à sa guérison. Il était plus maigre que jamais, 10 kilos contre 20 maintenant... Quand on lui a ouvert la porte de sa cage il a couru vers moi et s'est blotti, la gueule nichée sous mon aisselle et il n'a plus bougé. Finalement c'est plus lui qui m'a choisie que l'inverse.

Oï bateau Nomade Voile

Comment se sont passés les premiers jours d'Oï à bord ? 

Les premiers jours sur le bateau ont été un peu compliqués ! Oï étant très affaibli après sa maladie, il n'avait même pas la force de monter de lui-même sur le bateau. Il se posait quelque part et ne bougeait plus de là. Chaque mouvement semblait d'une difficulté incroyable. Et puis, très vite, de jour en jour on l'a vu reprendre des forces. Aujourd'hui c'est un chien d'une vitalité incroyable ! Presque aussi incroyable que sa maladresse... Vous voyez Pierre Richard ? Bon, bah Oï c'est un peu ça.

Comment Oï vit-il le fait d'habiter sur un bateau ? 

Dès les premiers jours, nous l'avons emmené faire un tour en bateau de La Rochelle vers l'île d'Aix, il n'a montré aucun signe de stress ni de peur ni de mal de mer. Depuis, il a navigué toutes les semaines, parfois dans des conditions un peu houleuses et s'est montré toujours confiant. Pour le moment nous n’avons fait que de petites sorties de quelques jours dans le Pertuis Charentais. Ile d'Aix, Ile de Ré, Ile d'Yeu...

Oï Nomade Voile

Vous vous apprêtez à faire un tour du monde en voilier pendant trois ans. Quel sera votre trajet ? 

En septembre 2017, nous partons pour un tour du monde de 2 à 3 ans à travers l'Atlantique et le Pacifique. Là nous continuerons notre école de croisière dans des paysages incroyables ! De la Martinique à La Terre de Feu, il n'y a pas de limite pour apprendre. 

N'avez-vous pas peur qu'Oï souffre de tous ces changements ? 

En tout cas, une chose est sûre : il a souffert dans son passé et aujourd'hui il est très attaché à moi. Alors, oui peut-être que certaines traversées seront difficiles, mais je pense que tant qu'il sera avec nous, il sera heureux.

Découvrez le projet de Nomade Voile dans cette vidéo : 


Comment allez-vous gérer les formalités administratives, les quarantaines imposées dans certains pays, etc. ? 

En ce qui concerne les formalités administratives, nous avons dû revoir notre parcours une fois que nous avons adopté Oï. En effet, certains pays comme la Nouvelle Zelande ou l'Australie ou une réglementation très stricte en matière d'importation d'animaux sur le territoire. Nous ne voulons pas laisser Oï en quarantaine plusieurs dizaine de jours, nous avons donc abandonné les destinations qui les imposent ! Pour les autres pays, les formalités sont à peu près toujours les mêmes et on s’y adapte bien.

Que prévoyez-vous pour prendre soin de la santé d'OÏ ? 

Pour les problèmes de santé, c'est comme pour nous ! Nous partons avec une pharmacie de bord dans laquelle nous avons des médicaments pour toutes sortes de maladies ! Il s'agit d'expliquer le projet à notre vétérinaire et de voir avec lui quelles sont les maladies les plus fréquentes et d'avoir à bord tous les traitements pour lutter contre.

Côté pratique, comment Oï sera-t-il nourri pendant ce voyage et comment fera-t-il ses besoins ? 

Oï mange des croquettes. L'alimentation reste l’un des points sur lesquels nous devons travailler. En effet, nous ne pourrons pas partir avec un stock de croquettes pour trois ans, et il est évident que nous trouverons pas les mêmes croquettes dans tous les pays !

En mer, Oï fait ses besoins sur le pont du bateau, un sceau d'eau de mer, un bon coup de balai et tout a disparu. L'avantage c'est que le bateau est toujours propre !

Oï Nomade Voile

De quelle manière veillerez-vous à la sécurité d'Oï en mer ? 

Pour ce qui est de la sécurité, il existe des gilets de sauvetage pour chien ! Très pratique, avec une poignée sur le dos pour pouvoir le récupérer facilement s’il tombe à l'eau. Tout le long du bateau nous avons une ligne de vie. En cas de mauvais temps, nous pouvons nous attacher à elle. Cela permet de nous déplacer partout sur le pont, tout en étant attachés au cas où un coup de gîte violent nous déséquilibre, pour Oï il en va de même !  En plus de ça, pour le voyage nous comptons fixer un filet tout le long des filières afin d'éviter qu'il puisse glisser entre celles-ci.

Que diriez-vous à ceux qui critiquent votre démarche ? 

A ceux qui pensent que Oï serait mieux à terre qu'avec nous, que nous devrions le laisser à des proches... Je me dis que ces gens n'ont jamais dû avoir de chien. Sinon ils sauraient qu'un chien est toujours plus heureux auprès de son maître que n'importe où ailleurs ! En tout cas, c'est le cas de Oï. C'est un chien qui a souffert de son abandon et qui traîne toujours dans nos pattes, je l'imagine mal 3 ans loin de nous...

Quels conseils donneriez-vous à d'autres personnes qui rêvent de voyager avec leur animal ?

J'ai toujours aimé voyager, depuis mes 17 ans je vadrouille partout où je peux, et j'ai toujours voulu avoir un chien. J'ai souvent entendu que les deux étaient incompatibles... Je pense que c'est surtout une question de volonté ! Évidemment, voyager avec son animal demande un peu d'organisation et toutes les démarches peuvent en rebuter plus d'un, mais si vous en avez envie, rien n'est impossible !

> Vous aussi, vous avez adopté un animal et lui avez offert une nouvelle et heureuse vie ? Racontez-nous tout dans notre rubrique des Heureux adoptés

A lire aussi : Un Bull terrier fait le tour du monde en voilier ! 

Pourriez-vous prendre le bateau avec votre chien ?

  • Oui, c'est déjà fait
  • Pourquoi pas si l'occasion se présente
  • Non, un chien n'a pas sa place sur un bateau !
Crédits photo :

Nomade Voile

1 commentaire(s)
Bon voyage Oï et ses maîtres, c'est mon rêve de faire un tour du monde en bateau avec mon chien... Mais malheureusement, on a pas les sous...
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook