Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Abandons d'animaux de compagnie : la France, une nouvelle fois (tristement) championne d'Europe

Jeudi 18 Juin 2020 | Par Nathalie D'Abbadie

Malgré les nombreuses campagnes menées par les associations de protection animale, les abandons d’animaux de compagnie continuent de grimper en France, qui est le pays européen qui compte le plus d’animaux abandonnés chaque année en Europe.

Parmi tous les pays européens, c'est en France qu'il y a le plus d'abandons d'animaux de compagnie chaque année. Un problème saillant qui préoccupe de nombreux acteurs de la cause animale.

En France, le nombre d’abandons d’animaux de compagnie continue de grimper

Malheureusement, alors qu’une récente étude IPSOS pour Royal Canin montrait que 95% des Français se déclarent sensibles à la notion de bien-être animal, il y a encore trop de chiens, chats et furets domestiques qui arrivent en refuge et en fourrière chaque année en France. Et ce malgré tout l’amour que porte l’immense majorité des propriétaires envers leurs animaux !

L’I-CAD, la société qui gère le Fichier National d’Identification des animaux carnivores domestiques, a affirmé début juin que 52 000 animaux ont dû passer par les fourrières de la France en 2019, ce qui équivaut à une augmentation de 5,61% entre 2018 et 2019.

Abandons d'animaux de compagnie : la France, une nouvelle fois (tristement) championne d'Europe

Comment agir contre l’abandon des animaux de compagnie en France ?

Comment faire pour combattre les abandons d’animaux dans le pays européen qui abandonne plus de 100 000 animaux par an ? Devrait-on instaurer un permis pour détenir un animal de compagnie, comme en Belgique, ou taxer les propriétaires d’animaux de compagnie ?

Aujourd’hui, la maltraitance animale est déjà punie - théoriquement – par une peine de prison allant jusqu’à 2 ans, et une amende de 30 000 €. Mais dans les faits, les auteurs de maltraitance ne font pas toujours face aux conséquences de leurs actes.

Loïc Dombreval, vétérinaire et député LREM en charge d’une mission parlementaire qui étudie la question des animaux de compagnie pendant 6 mois, a affirmé auprès du Figaro que « taxer n’est pas une solution car s’occuper d’un animal ne doit pas être un luxe ». Mais alors, comment peut-on agir ?

Abandons d'animaux de compagnie : la France, une nouvelle fois (tristement) championne d'Europe

L’identification et la stérilisation, des enjeux anti-abandon

Une mesure possible serait de rendre la stérilisation des animaux de compagne obligatoire, et ce dès l’acquisition de l’animal. Cette proposition se base sur l’idée que la prolifération de la population animale est étroitement liée au problème des abandons.

En effet, sachant qu’un seul couple de chats peut donner naissance à 20 736 chatons en 4 ans, on comprend mieux pourquoi les chats sont deux fois plus abandonnés que les chiens, dont le cycle de reproduction ne permet pas une telle multiplication de la population.

Mais même si la stérilisation était rendue obligatoire, il faudrait encore qu’elle soit effective dans les faits. Aujourd’hui, alors que l’identification des animaux de compagnie est bel et bien une obligation légale, de nombreux animaux restent non identifiés.

Pourtant, le taux d’identification des chiens et chats a augmenté de 7% par rapport à l’année dernière ! Mais même avec ces progrès, moins d’un chat sur deux est identifié en France.

Faudrait-il donner plus de pouvoir aux vétérinaires, pour obliger les propriétaires de leurs patients à identifier leurs animaux, conformément à la loi ?

« La mesure est d’autant plus difficile à mettre en œuvre que le montant de cet acte, tout comme celui de la stérilisation, n’est pas réglementée. Les sommes peuvent varier du simple au double d’un professionnel à l’autre », a ajouté le député Loïc Dombreval.

Abandons d'animaux de compagnie : la France, une nouvelle fois (tristement) championne d'Europe

Que faire en tant que propriétaire d’animal de compagnie pour lutter contre l’abandon ?

En tant que propriétaire d’un animal de compagnie, on peut se sentir démuni face à tous ces constats. Si vous savez que vous n’abandonneriez jamais votre chien ou chat, comment agir contre l’abandon ?

En réalité, il y a plus de manières d’agir qu’on ne le croit !

En faisant identifier et stériliser son animal, on agit de manière concrète contre l’abandon, tout en prolongeant l’espérance de vie de son animal, et en augmentant les chances qu’il soit retrouvé dans l’éventualité d’une fugue. Et si vous déménagez, parlez-en à votre vétérinaire rapidement, pour qu’il mette à jour vos coordonnées sur la puce électronique de votre animal.

Et en attendant de voir évoluer la législation sur le sujet de l’abandon, l’adoption est un acte responsable et engagé qui sauve deux vies : celle de l’animal adopté, et celle de l’animal à qui on laisse une place en refuge.

Si vous êtes en mesure d’accueillir un animal dans votre vie jusqu’à la fin de la sienne, consultez notre rubrique Adoption pour trouver votre nouveau compagnon à quatre pattes !

A lire aussi : Vacances d’été 2020 : les conseils de 30 Millions d’Amis pour partir en vacances avec son chien ou chat

# abandon, adoption, stérilisation, législation, identification
Crédits photo :

Shutterstock

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)