Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

5000 chiens, chats et rongeurs retrouvés morts dans un entrepôt en Chine

Mardi 06 Octobre 2020 | Par Anaïs Drux

Le 22 septembre dernier, c'est une effroyable découverte qui a été faite dans un entrepôt en Chine. 5000 chiens, chats, lapins et cochons d'inde, ont été retrouvés morts dans ce hangar. 200 étaient encore vivants au moment de cette horrible constatation. 

C'est à Luhoe, au centre de la Chine, que 5000 chiens, chats, lapins et cochons d'inde ont été découverts morts dans un entrepôt logistique. L'association de protection animale Utopia Animal Rescue a pu prendre en charge 200 animaux toujours vivants, et les emmener en urgence en clinique vétérinaire. 

Les animaux décédés ont succombé à la faim, la déshydratation et l'asphyxie. Ils étaient chacun placés dans des boîtes en carton qui contenaient les cages. Malgré les trous présents sur les boîtes en carton afin de permettre une arrivée d'air, le délai bien trop long sans assistance humaine a été plus que fatal. 

Ces chiens, chats, lapins et cochons d'inde sont restés environ une semaine sans eau ni nourriture avant d'être découverts par des militants de la cause animale. Un des militants sur place a décrit la scène comme étant "l'enfer sur terre". Les rares animaux retrouvés sont donc de véritables miraculés.

Chiots négligés dans un carton

Un problème de communication à l'origine du drame

Dongxing Logistics, l'entreprise de logistique qui était chargée d'acheminer ces milliers d'animaux vers leurs acheteurs, aurait refusé de procéder aux expéditions compte tenu de la non conformité des emballages. La Chine refuse effectivement le transport d'animaux vivants dans des emballages commerciaux classiques.

Cependant, Yunda, l'entreprise responsable de la préparation des colis pour ces animaux, s'est mise en retrait en précisant qu'elle n'a jamais été tenue au courant de ce refus de procéder à ces expéditions. Elle a néanmoins reconnu avoir procédé à ces emballages non conformes. 

Une enquête est actuellement en cours afin de déterminer quelles sont les responsabilités dans ce drame qui aurait visiblement pu être largement évité, si la loi chinoise avait été respectée. 

Même s'il est impossible de parler de bénéfice face à cette tragédie, espérons au moins que ces milliers de vies innocentes sacrifiées rappellent à chacun que les animaux ne sont pas des marchandises. 

À lire également : Un homme abandonne un Berger allemand : 14h plus tard, le verdict du vétérinaire est terrible

# maltraitance, Chine
Par Anaïs Drux Crédits photo :

Shutterstock (Photo d'illustartion)

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)