Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

5 métiers à faire si vous voulez travailler avec des chiens

Vendredi 09 Mars 2018 | Par Elisa Gorins

Vous avez toujours rêvé de travailler avec des animaux, et en particulier avec des chiens, pour allier votre métier à votre passion ? C’est possible ! Qu’il s’agisse d’une première orientation ou d’une reconversion, voici un aperçu des activités professionnelles qui vous sont accessibles.

1. Auxiliaire vétérinaire

ASV

L’auxiliaire vétérinaire peut être soit ASV (Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire), soit AVQ (Auxiliaire Vétérinaire Qualifié). Il est le bras droit du vétérinaire, son assistant. Il gère à la fois l’accueil et les conseils des clients, la logistique (prise de rendez-vous, commandes…), l’hygiène du cabinet ou de la clinique, et les soins des animaux (lors des hospitalisations, opérations chirurgicales ou simples consultations).

Véritable « couteau-suisse », il doit donc être polyvalent, être capable d’assurer le secrétariat tout en se rendant disponible pour les animaux. Il doit faire preuve d’empathie, de sérieux, de rigueur, et avoir une bonne résistance au stress.

Pour devenir auxiliaire vétérinaire, il existe deux qualifications reconnues par la profession. Le GIPSA (Groupement d’intérêt public de formation en santé animale et auxiliaire vétérinaire) est le seul organisme national officiellement habilité à les délivrer. Cependant, de nombreuses formations privées existent également.

Salaire : SMIC en début de carrière.  

2. Educateur canin

educateur canin

De nombreuses personnes s’improvisent éducateurs canins. Pourtant, ce métier n’est pas à prendre à la légère : l’éducateur canin a pour objectif d’éduquer un chien et de résoudre d’éventuels problèmes de comportement. Il travaille principalement au domicile de ses clients, ou en club canin.

Passionné par les chiens, il doit bien sûr connaître l’espèce et ses besoins. Il doit être pédagogue, rigoureux, ferme et doux à la fois.

Pour devenir éducateur canin, on peut obtenir un brevet professionnel d’éducateur canin, qui est un diplôme national de niveau IV (accessible en 2 ans). Mais de nombreux établissements privés dispensent également des formations.

Salaire : Très variable en fonction du nombre de clients et des tarifs de prestations.

3. Eleveur de chiens

éleveur de chiens

L’éleveur de chiens de race est un métier de passion. La personne qui souhaite exercer ce métier peut choisir les races qui lui plaisent le plus et auxquelles il souhaite se consacrer. Son travail consiste alors à sélectionner des reproducteurs et à organiser des saillies. Il doit gérer d’une main de maître la grossesse des femelles, leur mise-bas, puis le bon développement des chiots. Une fois sevrés, primo-vaccinés et identifiés, les chiots sont vendus. L’éleveur doit donc trouver des acheteurs compatibles, et leur donner les informations nécessaires à l’arrivée du chiot chez eux.

L’éleveur peut également participer à des expositions canines nationales et internationales. Dans ce cas, ses chiens doivent obéir aux standards de races, et être inscrits au LOF (Livre des Origines Françaises).

Il faut savoir que le code rural définit comme élevage, toute activité consistant à détenir des femelles reproductrices et donnant lieu à la vente d’au moins deux portées de chiens par an.

Pour devenir éleveur canin, il n’est pas forcément nécessaire d’avoir un diplôme. On peut toutefois avoir un bac pro conduite et gestion d’une entreprise du secteur canin et félin, un brevet professionnel agricole, ou encore suivre une formation privée.

Salaire : Très variable en fonction du nombre du nombre de portées.

4. Dogsitter

dogsitter

C’est « LE » métier canin en vogue en ce moment, et là, encore, de nombreuses personnes s’improvisent dogsitter, c’est-à-dire « nounou pour chiens ». Pour garder un chien, ou plusieurs, il faut cependant faire preuve du plus grand sérieux, car la sécurité de l’animal repose sur vos épaules. Pendant l’absence du maître, que ce soit pour une heure, un jour, ou plusieurs semaines, vous êtes le responsable et le référent de l’animal. Vous devez le nourrir, le sortir, jouer avec lui, le soigner si besoin, lui apporter toute l’attention qu’il mérite… Le dogsitter peut travailler chez lui, ou bien au domicile de son client. A plus grande échelle, il peut également être responsable d’une pension canine.

Pour devenir dogsitter, il est obligatoire de détenir un Certificat de Capacité Animaux Domestiques. Hormis ce document, aucune formation n’est obligatoire, mais elle est fortement recommandée. Elle peut être suivie auprès d’un organisme privé.

Ce métier peut s’exercer comme activité principale ou secondaire, pour de simples compléments de revenus. On peut être dogsitter indépendant, ou bien faire partie d’une entreprise de petsitting. Dans tous les cas, il faut aimer les animaux et bien les connaître. Le métier de dogsitter peut également se compléter avec celui de promeneur de chiens.

Salaire : Très variable en fonction des tarifs pratiqués et du nombre de chiens gardés.

5. Promeneur de chiens (ou dogwalker)

promeneur de chiens

Le promeneur de chiens aime le grand air et n’a pas peur de passer plusieurs heures par jour dehors, par tous les temps. Il peut effectuer des balades individuelles ou collectives, de quartier ou en forêt. Il peut être parfois confronté à des cas particuliers, comme des chiens plus ou moins sociables, qui n’obéissent pas au rappel, ou qui tirent en laisse. Le dogwalker doit donc bien connaître l’espèce canine et le comportement du chien. Lors des promenades, il est responsable de l’animal et doit donc veiller à sa sécurité (ne pas le perdre, éviter les risques de bagarre entre plusieurs chiens, etc.).

Pour devenir promeneur de chiens, aucun diplôme n’est obligatoire, mais il est fortement recommandé d’obtenir un Certificat de Capacité Animaux Domestiques. Le promeneur de chiens peut être indépendant ou bien faire partie d’une entreprise.

Salaire : Très variable en fonction des tarifs pratiqués et du nombre de chiens promenés.

Bon à savoir : Tous ces métiers sont complémentaires. Il est donc possible, éventuellement, d’en pratiquer plusieurs à la fois, par exemple éducateur canin, dogsitter et promeneur. Ils peuvent aussi constituer un complément de revenus.

Comment pratiquer une activité professionnelle en rapport avec les chiens ?

Vous l’aurez compris : la possession d’un Certificat de Capacité Animaux Domestiques est fortement recommandée, voire obligatoire, pour la plupart de ces métiers. Pour vous préparer à son obtention, vous pouvez vous entraîner avec cette ressource en ligne :

CCAD

 

Envie de suivre une formation qualifiante de qualité pour pratiquer l’un de ces métiers ? Renseignez-vous auprès d’Animal University, un organisme de formation qui vous propose une approche pluridisciplinaire dans les métiers en lien avec l’animal de compagnie, ainsi que dans la compréhension et le bien-être animal.

A lire aussi : Nos fiches sur les différents métiers animaliers

# éducateur canin, Dogsitter, ASV
Crédits photo :

Shutterstock

3 commentaire(s)
Je voudrais être éducatrice comportementaliste canin ou éducatrice chien guide d'aveugle
J'ai longtemps voulu faire auxiliaire vétérinaire mais après avoir effectuée un stage dans une clinique, je me suis rendu compte que ce n'est pas vraiment ce qu'il me plaît... J'ai envie de travailler avec des chiens et je me tente pour éducateur canin, promeneur de chien et dogsitter...
Il y a trop d'animaux en refuge pour que je m'intéresse à l'élevage, j'ai voté éducateur canin j'aimerais bien tenter ma chance !
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)