Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Il sauve un chien enfermé dans un clapier : 2 jours après, les gendarmes frappent à sa porte et c'est la stupeur !

Jeudi 23 Juillet 2020 | Par Ludivine Mazzotti

Après être intervenu dans le sauvetage d'un chien, un membre d'une association a été mis en examen. 
 

L'association de défense des animaux Les Sales Gosses est intervenu dans le sauvetage de Ficelle, une chienne détenue pendant deux années dans un clapier à lapin. Selon la publication Facebook rédigée par l'association, les membres des Sales Gosses ont pris connaissance de la situation de Ficelle par le biais d'une photo qui circulait "au conseil municipal". 

Afin d'obtenir toutes les autorisations pour intervenir dans les règles au domicile du maître qui détenait la pauvre chienne, les membres de l'association se sont rendus à la gendarmerie pour déposer une plainte et définir la procédure d'intervention de l'association pour récupérer la chienne. 

Malheureusement, la plainte n'a pas pu être déposée au nom de l'association mais a été enregistrée comme simple témoignage d'une personne physique, en l'occurence Arnaud membre de l'association. 

L'association fait tout pour intervenir dans les règles 

L'association a pris contact avec la Mairie pour demander un arrêté du Maire afin de pouvoir intervenir dans les règles. Cependant, le Maire est resté injoignable et l'association n'a pas eu de choix que d'intervenir sans autorisation. 

En effet, les membres ne souhaitaient pas laisser le chien souffrir encore plus sous 30° et devoir attendre que le week-end se termine pour pouvoir le libérer. 

Les membres de l'association ont donc décidé de négocier avec le maître pour pouvoir récupérer Ficelle. 

Quand ils sont arrivés sur les lieux, ils ont pu voir le clapier où était détenu le chien. Il était exposé à la vue de tout le voisinage sans que personne au cours de ces deux années ne vienne en aide au pauvre toutou...

Les gendarmes perquisitionnent le refuge

Deux jours après l'intervention, le dimanche matin, Arnaud -qui avait déposé le témoignage en son nom à la gendarmerie- a vu arriver les gendarmes à son domicile. 

Il a été placé en garde à vue et les gendarmes ont perquisitionné son domicile ainsi que le refuge pour trouver Ficelle. Il a été entendu pendant plusieurs heures par les gendarmes et a reçu une lettre de convocation devant le tribunal correctionnel pour "escroquerie". 

Dans cette histoire, heureusement Ficelle va bien. La chienne a été examinée par un vétérinaire le jour de l'intervention et ses reins ne sont pas touchés. Ses articulations doivent être surveillées et elle manque de masse musculaire mais sinon elle va très bien et se repose loin de son ancienne vie. 

On souhaite à Ficelle d'oublier tout cela très vite et on espère une issue positive pour l'association !

 

À lire aussi : Pourquoi et comment intégrer du saumon dans l'alimentation de son chien ?

# sauvetage, chien maltraité, justice, association
Crédits photo :

Facebook @AssoLesSalesGosses

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)