Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Un homme condamné à une énorme amende pour avoir vendu des dizaines de chiots malades

Jeudi 22 Avril 2021 | Par Eva Morand
Un homme condamné

Un homme de 27 ans vendait des chiots dans la rue. La plupart sont malheureusement morts peu de temps après leur adoption.

1 an de ventes illégales

Alors qu’il faisait la promotion sur internet de chiots en bonne santé, Gustavo Gonzalez aurait vendu pendant 1 an des dizaines de chiots malades à des personnes dans la rue.

Pour ces faits, la justice l’a condamné à 87 jours de prison. Il sera ensuite en liberté conditionnelle pendant 1 an et devra payer 200 000 dollars d’amende (soit 165 000 €) aux 63 familles concernées ainsi qu’à la SPA locale. Il a aussi l’interdiction de détenir un animal ou de s’en approcher pendant les 10 prochaines années et devra suivre un stage de sensibilisation au bien-être animal.

Les chiots avaient été importés illégalement du Mexique et souffraient de pathologies graves telles que : la parvovirose, la giardiose ou la maladie de Carré. Malheureusement la plupart des animaux sont morts une fois arrivés dans leur famille.

Dans Los Angeles Times, l’avocat de la défense exprimait la douleur de ces familles : « Les animaux que l’on a amenés chez nous sont devenus des membres de notre famille ». Il soulignait aussi l’importance « d’avoir recours à des refuges ou bien à des éleveurs afin d’éviter d’être victime de ces trafics et d’aider à mettre fin à ce marché noir des éleveurs illégaux et sans scrupules ». 

La Californie pionnière dans le bien-être animal

La raison pour laquelle l’homme de 27 ans a pu trouver preneurs pour ses chiots est probablement du fait que la Californie a interdit la vente d’animaux d’élevage en animalerie. Depuis janvier 2019, seuls les animaux provenant de refuge peuvent y être vendus.

Une manière de mettre fin à l’élevage industriel d’animaux domestiques.

D’autres pays suivent le pas puisque l’Angleterre a elle aussi adopté cette disposition en 2020 et la France devrait suivre le pas d’ici 2024.

À lire aussi : L’Assemblée vote l’interdiction de la vente de chiens et de chats en animalerie

Par Eva Morand Crédits photo :

Young Swee Ming / Shutterstock

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)