Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chien</p>
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Race de chien :

A 13 ans, un garçon parcourt plus de 3 km à pied pour sauver la vie d’un chiot mourant

Jeudi 13 Avril 2017 |

Sa famille et lui vivent au sein de l’une des communautés les plus pauvres de Cape Town (Afrique du Sud) et n’ont que très peu de moyens pour vivre. Pourtant, face à l’état critique dans lequel se trouvait son chiot, il n’a pas hésité à tout tenter pour lui venir en aide…

Près de Cape Town, la vie est dure. Très dure. Beaucoup de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté. Les animaux errants sont également malheureusement monnaie courante. Afin de venir en aide aux habitants avec ces derniers, une association du nom de Tin Can Town s’est implantée sur le territoire et propose d’offrir des soins gratuits – parfois salvateurs – aux chiens et chats des rues. Et récemment, elle a été le témoin d’un acte très touchant : un jeune garçon de 13 ans a marché seul plus de 3km pour leur amener un petit toutou de son quartier auquel il était attaché pour lequel il était très inquiet, rapporte The Dodo.

L’animal souffrait. Amaigri, il refusait de se nourrir, de boire… et avait des diarrhées hémorragiques. Un triste état qui a poussé les bénévoles à le récupérer. « Nous lui avons dit que nous ferions notre mieux pour lui sauver la vie et lui trouver une famille aimante capable de prendre soin de lui. Nous l’avons également remercié de l’avoir amené jusqu’à nous pour l’aider », ont-ils raconté.

Ils se sont ensuite dépêchés de déposer le chiot chez le vétérinaire. Et le verdict a été sans appel : la petite femelle baptisée Nanuk souffrait de la parvovirose. Ses jours étaient en danger, il fallait donc agir vite.

Nanuk ou le combat d’un chien pour la vie

La parvovirose est une grave maladie contagieuse et difficile à éliminer qui se caractérise par des diarrhées hémorragiques, une perte d’appétit, une déshydratation, des vomissements, une fatigue générale. Il lui suffit de 2 à 5 jours pour tuer l’animal qui en souffre. La seule façon de l’éviter reste la vaccination. Malheureusement, ce dernier est difficile d’accès dans les villes comme Cape Town…
La petite chienne qui pesait à peine plus de 3,6 kilos a donc immédiatement placé sous sonde pour être nourrie puisque la nourriture, malgré les médicaments contre les vomissements, ne restait pas dans son corps. Malheureusement, au bout de 5 jours de traitement, rien n’avait évolué. Tout le monde se préparait au pire…

Mais tous ont décidé de tenter le tout pour le tout : si la parvovirose est contagieuse pour les chiens, elle ne l’est pas pour les chats. Afin de lui donner un peu de force et l’envie de se battre, des chatons lui ont été présentés. Et un miracle est arrivé : au bout du 6e jour, comme rassénérée, elle s’est mise à manger.

Aujourd’hui la petite chienne va beaucoup mieux. Tirée d’affaires, elle attend la famille qui sera prête à l’aimer pour toujours. En attendant, elle vit en famille d’accueil chez la vétérinaire qui lui a sauvé la vie… et est entourée de chats !

Vous cherchez à faire le bonheur d’un chien au passé douloureux pour toujours ? Téléchargez notre application mobile Adopte-Moi ou venez faire un tour dans notre rubrique adoption !

A lire aussi : Alerte : recrudescence inquiétante de la parvovirose

Votre chien est-il vacciné contre la parvovirose ?

  • Oui !
  • Non, pas encore...
Crédits photo :

Capture d'écran Generosity by Indiegogo

1 commentaire(s)
Ce petit garçon à éviter le pire à cette petite chienne... C'est courageux de sa part. J'espère que Nanuk restera en pleine forme avec une famille aimante
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook