Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Voici Garlic, le premier chat domestique cloné en Chine !

Mercredi 21 Août 2019 | Par Nathalie D'Abbadie

C’est le premier chat domestique à voir le jour suite à un processus de clonage en Chine !

C’est la société Sinogene Biotechnology qui a travaillé sur ce projet ambitieux. Lundi, le directeur de l’entreprise a annoncé son succès qui a été relaté par China Science and Technology Daily.

Une première en Chine

Le chaton est né le 21 juillet, soit avec quelques mois de retard par rapport aux prédictions de l’entreprise qui avait prévu sa naissance pour le mois de mars 2019.

Garlic est un petit British Shorthair tout à fait adorable et en bonne santé. Il est né 66 jours après l’implantation d’un embryon dans l’utérus d’une mère porteuse, et il voit le jour grâce au processus de clonage qui avait été utilisé pour la brebis Dolly dans les années 90.

Cette technologie permet de recréer une copie physique exacte d’un animal qui a donné son matériel génétique. C’est le cas de Garlic qui naît suite au décès d’un chat atteint d’une infection urinaire. Son maître, Huang Zu, a voulu cloner son chat qui lui manquait beaucoup. Et même si Garlic n’a pas le même caractère que son prédécesseur, il lui ressemble comme deux gouttes d’eau !

Une copie presque conforme à l’original

Bien entendu, Garlic n’a pas les souvenirs du chat qui l’a précédé. Toutefois, la société Sinogene travaille actuellement sur une solution d’intelligence artificielle afin de proposer cette option aux propriétaires d’animaux de compagnie qui souhaiteraient garder la même relation avec leur animal.

Selon Sinogene Biotechnology, l’espérance de vie d’un chat cloné est identique à celui d’un chat né naturellement.

Le succès de cette expérience ouvre la voie à la commercialisation du clonage des animaux de compagnie en Chine. La société propose déjà le clonage de chiots depuis 2017. Une aubaine pour les millions de Chinois qui ont un animal de compagnie à la maison, même s’il faudra investir plus de 31 000 euros (250 000 yuan chinois) et attendre 6 à 10 mois pour rencontrer son futur animal cloné.

Voici Garlic, le premier chat domestique cloné en Chine !

Le clonage des animaux de compagnie, une pratique qui fait polémique

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le clonage des animaux est un sujet qui divise. Certains défenseurs des droits des animaux estiment que le processus est douloureux pour les animaux en plus de porter atteinte à leurs droits fondamentaux. Il existe également d'innombrables chiens et chats de refuge qui seraient bien heureux d'être adoptés à la place d'animaux clonés. De surcroît, on peut s’inquiéter de l’avenir du clonage qui pourrait potentiellement s’appliquer un jour aux humains

Toutefois, il est également possible qu’on parvienne au clonage d’animaux d’espèces menacées. Ce genre d’initiative n’a pas encore été tenté en Chine, alors qu’un embryon de panda géant a été créé dès l’année 1999. C’est justement le nombre limité d’animaux menacés qui rend le projet compliqué, puisqu’une mère porteuse est très difficile à trouver, tant elle serait rare et précieuse.

Que pensez-vous du clonage des animaux de compagnie ? Dites-le-nous dans les commentaires !

A lire aussi : Incroyable : ce chien a été cloné… 49 fois !

Etes-vous pour ou contre le clonage d'animaux de compagnie ?

  • Pour
  • Contre
# science, Chine
Crédits photo :

Youtube et Shutterstock

2 commentaire(s)
euh pour les humains c'est déjà en cours !!!!!!

laissez la nature tranquille ! y a des maladies à soigner (alzeimher, chron, parkinson...) avant de jouer aux apprentis sorciers !!!!
Ces scientifiques continuent à se prendre pour Dieu, après les chiens, les chats. A quand les humains ? c'est effrayant de constater que l'évolution de notre monde va ainsi dans le mauvais sens en suivant un scénario conçu par des scientifiques inconscients de leurs erreurs. Nous avons eu ceux qui ont fabriqué les bombes nucléaires, maintenant nous avons ceux qui trahissent Dame Nature. Quant aux clients fortunés qui font cloner leur animal disparu, savent-ils bien que même si le clone est la copie conforme de son original, le caractère ne pourra être identique à moins que ce projet d'intelligence artificielle prenne forme. Nous aurions alors un être moitié animal moitié robot. Quelle perspective !
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)