Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

La ville de Strasbourg lance un dispositif pour trouver des familles d’adoption à des chats errants

Vendredi 29 Avril 2022 | Par Elodie Carpentier
La ville de Strasbourg lance un dispositif pour trouver des familles d’adoption à des chats errants

Améliorer les conditions de vie des chats errants, c’est l’objectif fixé par la ville de Strasbourg et quatre associations.

En partenariat avec quatre associations, la ville de Strasbourg lance un dispositif pour aider les chats errants à trouver une famille.

La ville de Strasbourg vient de lancer un dispositif afin d’améliorer les conditions de vie des chats errants. Baptisé « chats libres », ce protocole a pour but de « capturer et stériliser » des « animaux en souffrance » pour ensuite tenter de les faire adopter.

Comme l’explique France Bleu, des milliers de chats errants se promènent dans les rues de la ville. Une surpopulation qui n’est pas sans conséquences pour les strasbourgeois . Outre une reproduction à vitesse grand V, les matous sont à l’origine de nuisances et tuent des centaines de proies, particulièrement des oiseaux.

Un partenariat noué entre la ville et des associations

Grâce à un partenariat noué avec quatre associations, la ville va donc procéder à la capture des chats errants pour les stériliser et les identifier. Une opération qui a aussi pour objectif de réguler cette population.

Une fois les actes médicaux réalisés, les associations récupèrent les animaux pour les proposer à l’adoption.

« Le règlement, c'est de les relâcher sur site le soir même. Moi je considère que c'est de la maltraitance. », explique dans les colonnes de la radio, Marie-Françoise Hamard, conseillère municipale déléguée aux animaux.

Trouver une famille aux chats errants

Une méthode qui porte ses fruits : « Les premières captures, c'est 50/50. On en a relâché la moitié, et on va en placer la moitié en famille d’accueil ».

Pour les félins qui ne trouveraient pas un nouveau foyer, des mini cabanes ont été installées dans les rues afin de les accueillir et les protéger.

Par ailleurs, la mairie a d’ores et déjà annoncé son intention de créer des cartes de « nourrisseur » de chats à destination des bénévoles des associations afin d’éviter des conflits de voisinage.

À lire aussi : Séparé de sa famille par la guerre en Ukraine, un chat retrouve ses humains aux Etats-Unis

Il fait la queue pour adopter un chat : son regard croise quelque chose qu’il n’arrive pas à croire 

# animaux de compagnie, chat errant, relation homme-animal
Par Elodie Carpentier Crédits photo :

@Shutterstock Oxana Oliferovskaya

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)