Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chat</p>
Race de chat :

Vente d’animaux domestiques sur Internet : les annonces ont chuté de 30% !

Jeudi 30 Mars 2017 |

Depuis le 1er janvier 2016, la loi régule la vente de chiots et chatons en ligne : tout vendeur doit être détenteur d’un numéro de Siren et être inscrit au registre du commerce. Une mesure qui semble être efficace.

Comme le rappelle Les Echos, Internet est aujourd’hui encore la première animalerie. Chats et chiens sont nombreux à y être commercialisés sur les sites de petites annonces comme Leboncoin (80 000 animaux vendus par an), Vivastreet et ParuVendu. Dans le but de lutter contre ce marché parallèle et de mettre fin aux trafics d’animaux sur la Toile, le gouvernement a donc décidé de légiférer : les particuliers désireux de vendre plus d’une portée de félidés et canidés à l’année par le biais du Web doivent être immatriculés au registre du commerce et détenir un numéro de Siren. Sans quoi, ils risquent de voir leurs annonces disparaître et s’exposent à des amendes (7 500 euros en cas d’absence du numéro de Siren, 750 euros si toutes les mentions obligatoires n’apparaissent pas).

Et cette mesure a porté ses fruits : « On a depuis constaté une chute de 30 % sur la moyenne mensuelle des annonces de vente d'animaux sur Leboncoin », a détaillé Jérôme Languille, chef de bureau de la protection animale au ministère de l’Agriculture. Il y a donc eu moins d’annonces relatives aux animaux validées.

Les réseaux sociaux, facilitateurs de fraudes

Malheureusement, des alternatives pour contrecarrer la loi ont déjà été trouvées : sur les sites de petites annonces, certains cochent la case « don » pour ne pas avoir à se procurer un numéro de Siren. D’autres encore ont décidé d’abandonner les plateformes de ventes au profit… de Facebook ! Et là, pour le coup, à part une modération permanente de la part du réseau social ou des modérateurs des différentes pages, il n’y a rien à faire. Dans ce sens, des communautés à l’image de Wanted #animaux s’engagent à faire respecter la loi tant bien que mal en avertissant ses utilisateurs : « Nous INTERDISONS TOUTE VENTE & SAILLIE sur ce groupe car nous privilégions L'ADOPTION d'animaux. LE DON D'ANIMAUX (chats, chiens , chevaux) NON IDENTIFIES (puce électronique ou tatouage) EST ILLÉGAL, toute annonce contraire aux lois en vigueur se verra supprimée. »

Les animaux de compagnie, un marché toujours aussi florissant

Pour autant, le secteur de l’animal domestique se porte – très - bien : tout secteur confondu (animaux, alimentation, soins vétérinaires, accessoires, toilettage…), il ne pèse pas moins de 4,9 milliards d’euros selon les derniers chiffres de Prom’animal ! En 2016, il a d’ailleurs progressé de 3%. La raison ? Le nombre de boules de poils toujours plus important en France. Le pays compte en effet environ 63 millions d’animaux domestiques dont 12 millions de chats et 8 millions de chiens.

A lire aussi : Où et comment bien acheter ou adopter son chat ?

Êtes-vous déjà passé par un site de petits annonces pour accueillir un animal chez vous ?

  • Oui
  • Non
Crédits photo :

Shutterstock

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook