Publicité

Ils trouvent un chat au fond de leur jardin, le vétérinaire leur annonce la plus triste des nouvelles

jardin chat roux © DR

Un petit invité surprise !

Par Elise Petter

Publié le

Il y a deux ans de cela, Céline et son mari Lionel découvrent un chat au beau milieu de leur cellier situé dans le jardin de la maison. Sans la moindre gêne, l’animal s’était installé dans des cartons pour se faire un petit abri. Ayant déjà quatre chats, le couple décide d’emmener le nouveau venu directement chez le vétérinaire afin de vérifier s’il est identifié et de lui faire un petit check-up.

Une bien triste découverte

Après avoir examiné le chat âge d’environ un an, le vétérinaire annonce à Lionel qu’il n’a pas de propriétaire. Selon lui, il aurait même vécu toute sa vie dans la rue. Mais ce n’est pas tout. En faisant des examens, le vétérinaire a découvert que le chat – aujourd’hui prénommé Miaous – souffre du FIV. Il ajoute au passage que s’il devait aller dans un refuge, il serait probablement euthanasié très rapidement.

Choqué par les propos du vétérinaire, Lionel prend alors la décision d’adopter Miaous et de lui offrir une nouvelle chance dans la vie malgré sa maladie. 

Un nouveau départ pour Miaous

Aujourd’hui bien installé dans sa nouvelle famille pour la vie, Miaous est un matou heureux et bien dans ses pattes. Il dort beaucoup, comme s’il avait beaucoup de sommeil à rattraper et adore les câlins. Une vraie petite boule d’amour.

 

> Vous aussi, trouvez le chat idéal via l'application Adopte-moi ou dans notre rubrique "Adoption chat" ! 

A lire aussi : Elle emmène sa chatte chez le vétérinaire qui n’en revient pas et avoue être face au pire cas de sa carrière

Laisser un commentaire
2 commentaires
Pocksy
Pocksy
Souhaitons à Miaous que la maladie n'évolue pas trop vite et qu'il puisse profiter de ces quelques mois ou... années de l'amour de ses nouveaux maitres. Merci à eux !
Pchit4
Pchit4
Pauvre chat, mais il a trouvé une maison et il peut sûrement vivre encore quelques années.
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter