Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

Trois mois de prison pour avoir tué son chat dans une machine à laver

Vendredi 09 Mai 2014 |

Mercredi, la justice a de nouveau condamné la cruauté d’un homme envers son animal. L’individu, vivant à Biec près de Quimper, a été jugé pour avoir mis son chat dans sa machine à laver avant d’allumer cette dernière, provoquant ainsi la mort du félin.

Tué pour avoir cassé une statue

Les faits se sont déroulés en février. Une femme, alertée par des bruits étranges chez son voisin, appelle ce dernier pour savoir ce qui provoque un tel vacarme. Il avoue alors, sans honte, ce qui s’est passé. Son jeune chat par maladresse avait fait tomber une statue de Bouddha qui s'est alors brisée au sol. Par colère, le propriétaire de l’animal avait jeté le félin dans sa machine à laver, et l’allume. Il ajoute également avoir mis à la poubelle le cadavre du chat ainsi que la statue brisée.

La voisine sous le choc de cette déclaration a immédiatement alerté la gendarmerie. L’homme, âgé d’une quarantaine d’année, est alors convoqué pour répondre de ses actes. Et face aux enquêteurs, il avoue de nouveau les faits sans hésiter.

Une « prise de conscience » de l’animal

C’est donc ce mercredi que son procès s’est déroulé. Plusieurs associations de protection animale, dont 30 Millions d’Amis et la Fondation Brigitte Bardot, se sont portés parties civiles pour que justice soit rendue et que la cruauté envers les animaux soit sévèrement punie en France. L’homme a donc été condamné à trois mois de prison avec sursis et s’est vu interdire de posséder un animal domestique pour les 10 prochaines années. De plus, il doit reverser la somme de 1300 euros de dommages et intérêts à la Fondation Brigitte Bardot.

On constate d’ailleurs avec satisfaction que ces procès sont de plus en plus fréquents et médiatisés, comme ce fut le cas pour l’affaire du chat torturé par Farid de la Morlette. Comme l’indique Laetitia Debuyser, avocate de la partie civile, « on assiste à une prise de conscience dans la société de ce qu'est l'animal. Les animaux ont des droits et la personnalité de quelqu'un qui est capable de faire ce genre de chose à un animal est aussi inquiétante pour les êtres humains ».

# maltraitance, justice
Crédits photo : Blessa Kitty - Flickr
12 commentaire(s)
Faire subir ça à un humain, je n'imagine même pas, mais alors à un animal sans défense ! ! !
3 mois c'est dérisoire pour une vie, et pour le martyre qu'il a dû endurer ! ! !
comment peut-on s'appeler "société développée, civilisée" quand de tels actes sont perpétrés et que les lois ne sont pas justes à ce niveau ? avec un tel comportement et une telle perception erronée du monde animal ? Où est la reconnaissance de la société pour le mérite qu'ont nos animaux, pour le bonheur inommable, incommensurable qu'ils nous apportent ?
Mais en même temps internet permet plus facilement de démasquer les ordures, et donc à la société de réagir. Ces faits ne sont pas nouveaux, ils sont plus jugés par la société.
3 mois de prison avec sursis ! Cette misérable ordure mérite pire encore ! Qu'on lui fasse subir non seulement une plus lourde condamnation avec de la prison ferme mais également le supplice que ce monstre a fait subir à son chat.
3 mois de prison s'est pas assez !!!!!!!! ppppffffffff...
Je veux bien qu'on emprisonne ces gens là mais il faudrait d'abord que la fondation Brigitte Bardot ne demande pas cette sorte d'amende car elle n'a rien à voir avec le procès !!
quel c*****d ce mec et que 3mois de prison pff
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)