Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Au Royaume-Uni, un tueur en série de chats condamné à 5 ans de prison

Lundi 02 Août 2021 | Par Elodie Carpentier

Un agent de sécurité a été condamné à une peine de prison de 5 ans et 3 mois pour avoir tué neuf chats et blessé cinq autres. Pendant des mois, ce tueur en série a provoqué la panique chez les propriétaires de félins d’une station balnéaire du sud du Royaume-Uni.

Confondu grâce à une caméra de vidéosurveillance

Steve Bouquet, un agent de sécurité de 54 ans était jugé par le tribunal de la Hove Crown Court, près de Brighton, pour avoir égorgé neuf chats et en avoir blessés cinq autres entre octobre 2018 et juin 2019.

C’est avec une grande émotion que les propriétaires sont passés tour à tour devant la cour pour expliquer la découverte de leurs animaux ensanglantés.

Lors de son procès, l’accusé a toujours nié les faits et n’a jamais voulu expliquer les raisons de sa présence sur les lieux des crimes.

Pendant des mois, les policiers en charge de l’affaire n’ont pas réussi à mettre la main sur le responsable de ces égorgements de félins.

C’est une caméra de vidéosurveillance installée par un propriétaire inquiet qui a finalement débloqué la situation. Steve Bouquet est alors pris en flagrant délit.

Lors de son arrestation, il reconnaît avoir entendu parler de l’affaire et assure ne pas constituer de menaces pour les animaux.

Mais l’examen de son téléphone portable contredira sa version des faits. Les policiers découvrent que son appareil a borné sur les lieux des différents crimes.

Une attitude cruelle

Lors du prononcé de la peine, le juge Jeremy Gold a qualifié l’attitude de l’accusé de "cruelle" et a souligné qu'il s'en prenait "au cœur de la vie familiale".

Interrogé par l’agence PA et dont les propos ont été relayés par Europe 1, la procureur Sally Lakin a déclaré regretter de ne pas connaître le motif de cette cruauté envers les félins : « C’est un délit tellement inhabituel et extrêmement traumatisant ».

A voir aussi : 

 

 

A lire aussi : Souffrance animale : CAPdouleur lance une application pour un meilleur suivi de la santé de votre animal

# maltraitance, chat maltraité, société, émotion
Par Elodie Carpentier Crédits photo :

Congerdesign @Piaxabay

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)