Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

Admise en maison de retraite, elle a dû abandonner ses chats, jamais elle n’aurait imaginé ce qui allait arriver

Dimanche 19 Mai 2019 | Par Elise Petter

Un abandon bouleversant aux conséquences inattendues. 

Lorsqu’elle est entrée en maison de retraite, la maîtresse de Missy et Zipper - deux chats de race Birman âgés de 16 ans - a dû les laisser derrière elle. Il lui était formellement interdit d’emmener ses deux matous bien-aimés avec elle. 

Une décision difficile à prendre

Bien décidée à trouver la meilleure solution pour ses meilleurs amis, la femme tente alors sa chance auprès de sa famille. Malheureusement, personne ne souhaite récupérer ses deux chats. Elle n’a donc plus le choix et doit les confier à l'Annual Arundel County Animal Care & Control (AACAC) en Virginie.

Dévastée, la vieille dame a aussi laissé des instructions très précises au sujet de ses chats, ne voulant rien laisser au hasard. Elle a indiqué qu’ils n’avaient jamais été séparés, ce qu’ils aimaient faire et manger, leurs petites habitudes… Un geste qui a beaucoup touché tout le monde au refuge

De son côté, le refuge a posté une belle annonce pour tenter de trouver un foyer aux deux chats qui ne devaient pas être séparés. Evidemment, faire adopter deux chats âgés de 16 ans n’est pas simple, mais une femme de l’Oregon a appelé. 

Elle a indiqué que ses parents vivaient à côté du refuge et qu’ils seraient une famille parfaite pour les matous. Finalement, les parents sont venus au refuge et le coup de foudre a été immédiat entre eux et Missy et Zipper. 

Grâce à la belle histoire de Missy et Zipper, de nombreux autres chats âgés du refuge ont été adoptés

A lire aussi : Sa voiture plonge dans une rivière, elle s’en sort saine et sauve… avec son chat !

 
# abandon, relation homme-animal
Crédits photo :

Facebook

2 commentaire(s)
Bel épilogue effectivement, mais je suis triste pour ces personnes qui doivent abandonner leurs compagnons..les seuls sur qui ils peuvent compter, cette histoire en est encore là preuve quand on constate que ce sont des inconnus qui répondent présent pour garder les êtres chers à leurs yeux et que la famille s'est totalement désintéressé de leur sors, aucune compassion pour leurs proches et ce qui est important pour eux.(par contre quand vient le partage de leurs biens, là ils sont présents !) 😤😠
C'est une belle histoire mais elle soulève ce problème : que ce soit en France ou ailleurs, les maisons de retraite acceptant les animaux domestiques sont encore rares et c'est bien malheureux car le déchirement de la séparation n'est pas fait pour améliorer le moral des pensionnaires.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)