Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chat</p>
  • Wamiz Box
Race de chat :

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Vendredi 08 Juillet 2016 |

L’été est là, la saison des abandons massifs d’animaux à l’aube des vacances estivales a donc repris. La SPA - refuge de Chamarande - nous a ouvert ses portes pour nous montrer la réalité de son quotidien en compagnie des chats résidant temporairement dans son centre…

Chaque année 80000 animaux de compagnie sont abandonnés dont près de 75% pendant l’été. Comme à chaque fois, les premières victimes de cette triste réalité sont les chats. Selon Claire Brissard, la directrice de Chamarande, «il y a autant d’entrées d’animaux que d’habitude mais moins de sorties. Le vrai problème actuellement, ce sont les portées non désirées et celles de chattes errantes.»

Le refuge de Chamarande ? Ce sont pour l’heure 162 animaux enregistrés sur le site, prêts à être adoptés. Parmi eux, 65 chats. En vrai, ils sont un peu plus. Pour gérer, soigner et chouchouter tout ce beau monde, 17 salariés et une quarantaine de bénévoles dont «plusieurs sont des valeurs sûres puisque souvent présents, une vraie richesse pour les animaux», nous confie la responsable des lieux, en nous conduisant vers la chatterie.

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

La chatterie du refuge est un bâtiment de bonne taille, séparé de l’accueil et du chenil par des grilles coulissantes. A l’intérieur, un hall d’accueil tout confort au sein duquel se promènent et se reposent quelques chats libres. On y trouve également six boxes fermés dans lesquels se trouvent d’autres matous et plusieurs salles interdites au public. L’une d’entre elles est dédiée aux félins en quarantaine. Ceux-là y sont car malades ou arrivés depuis peu.

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

L’organisation, la clé du bien-être des chats

«Les chats sont des animaux fragiles et sensibles. Les abandonner, c’est les contraindre à vivre ensemble alors qu’ils sont d’un naturel territorial, ce qui provoque un stress chez eux. Certains tombent même malades et développent des cancers suite à leur arrivée ici», révèle la responsable. Consciente de cette réalité, elle met tout en œuvre avec ses équipes pour que la transition se fasse bien, tout en veillant au bien-être de ses petits protégés temporaires.

Et autant vous dire que la rigueur est de mise lorsqu’il s’agit de travailler avec les chats. Si officiellement le refuge ouvre ses portes à 10h30 pour ne les refermer qu’à 17h30 (bien sûr, une coupure est faite de 13h à 14h30), personne n’y compte réellement ses heures. «Le matin tout commence par un point lors duquel on se fait part des observations de la veille et de ce qu’il nous faudra absolument faire dans la journée. Puis nous partons ensuite faire une ronde pour s’assurer que tous les félins vont bien. C’est une façon pour nous d’anticiper les urgences.»

C’est d’ailleurs au cours de cette première ronde que l’assistante vétérinaire du refuge de Chamarande s’est aperçue qu’un chat arrivé depuis peu semblait avoir des difficultés respiratoires. Première urgence de la journée.

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Abandonnée par une maîtresse peu scrupuleuse, la minette est obèse et refuse de s’alimenter. Craignant qu’une lipidose hépatique ne se déclare, le vétérinaire lui a posé une sonde œsophagienne à son arrivée afin de la gaver. Mais le pansement semble un peu serré, ce qui laisse entendre que l’animal peine à respirer. Les spécialistes décident alors de lui refaire… puis la nourrissent. Après quelques caresses, elle est remise dans une salle seule et libre afin de faire redescendre son stress en toute tranquillité.

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

La journée continue : place au ménage ! Toute la matinée, bénévoles et salariés s’activent telles de véritables petites fées du logis. Ils vident les litières, passent un coup sur le sol, s’assurent qu’eau et croquettes peuplent toujours les gamelles des chats… Puis vient le moment du nettoyage de la salle de soins où des félins sont en quarantaine.

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Tout au long de la journée, la chatterie reçoit des visiteurs qui sont autant de potentiels adoptants. Le personnel officiant pour la SPA se tient donc à leur entière disposition pour répondre à toutes leurs questions.

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Si ronde, ménage et soins se poursuivent jusqu’à la fermeture, l’après-midi est également le temps réservé aux photos des animaux prêts à être adoptés. Ils sont ainsi mis en avant sur le site du refuge ainsi que sur sa page Facebook.

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

De l’importance de la propreté des lieux pour éviter les maladies

Revenons-en au ménage au sein du refuge. Comme une école, ça reste un endroit assez clos où les maladies ne sont malheureusement pas rares et se propagent vite. Aussi, bactéricides et fongicides sont utilisés quotidiennement pour éradiquer au mieux coryza, calicivirus et typhus.

Les chats malades sont éloignés des autres le temps de leur traitement. Pour les repérer, les employés et volontaires ont une consigne bien précise : ils doivent passer du temps à les observer. Ainsi, ils seront à même de savoir si – pour l’intérêt de tous – un chat doit être momentanément mis à l’écart du reste du groupe.

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Nettoyer, c’est donc veiller sur eux, sur leur santé et sur leur bien-être. Mais c’est également leur permettre de trouver une famille au plus vite : mis à part les chats FIV ou FELV (leucose), la SPA ne propose pas de chats malades à l’adoption. Un félin souffrant du sida du chat devra vivre en appartement et ne devra pas avoir de congénères pour ne pas leur transmettre sa maladie...

Les soins aux pensionnaires malades

Toutefois, il arrive que des félins ne survivent pas à la maladie, souvent liée au brutal changement de situation. Que ce soit lors d’un abandon ou d’une adoption, la transition peut mal se faire, tant psychologiquement que physiologiquement. «On apprend à faire face à la mort en travaillant ici. On ne s’endurcit pas avec le temps sinon autant changer de métier. On sait juste que nous faisons notre maximum pour les sauver. Si ça fonctionne tant mieux. Lorsque ce n’est pas le cas, on se dit que nous avons fait de notre mieux et que nous leur avons montré que leur vie comptait aussi, livre-t-elle sur son métier. On se doit de passer à autre chose pour les autres.» Elle estime par ailleurs à 5% le taux de matous décédant des suites d’un problème transitoire.

Travailler pour le compte de la chatterie de la SPA, c’est donc être un peu nounou, un peu médecin mais aussi et surtout parent. Chaque jour, les officiants lavent, nourrissent, cajolent et soignent. Pour les blessures et petits bobos du quotidien, des méthodes naturelles sont même utilisées. La preuve ? La voici avec Salam, un chat noir dont la patte arrière gauche s’est retrouvée prise au piège d’un collet.

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Alors qu’il risquait de la perdre, la direction a décidé de le soigner avec un mélange de miel et d’huile essentielle d’arbre à thé puis avec de l’Homéoplasmine et enfin, avec de l’argile verte. Aujourd’hui, même si des cicatrices demeurent, sa patte est sauvée.

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Supportant mal le changement, certains chats arrêtent de se nourrir et risquent donc de déclarer une lipidose hépatique. Ce sont les raisons pour lesquelles, 3 à 4 fois par jours, ceux-là sont gavés à l’aide de sondes puis surveillés : ils ne doivent pas vomir leur repas.

Par ailleurs, il faut savoir que la SPA recueille 45000 animaux chaque année, maisons et refuges confondus. A leur arrivée, ils sont vermifugés, vaccinés, stérilisés et identifiés avant d’être proposés à l’adoption. A Chamarande, une quinzaine de stérilisations/castrations et identifications a lieu chaque semaine.

La gestion des urgences quotidiennes

Outre les urgences médicales, chaque jour, ou presque, un nouvel animal fait son entrée au sein du refuge. Parfois, il s’agit d’un animal trouvé qu’un bon samaritain, pensant bien faire, dépose ici, sans savoir que ce n’est pas la bonne chose à faire. En effet, toute personne trouvant un animal se doit de le conduire à la fourrière. C’est la règle. Elle est la seule à être réellement habilitée pour tenter de retrouver un maître grâce à l’identification ou à conduire l’animal en refuge si celui-ci n’est ni tatoué ni pucé. Lors de notre visite à Chamarande, c’est justement ce qui est arrivé : une femme est venue déposer un chat «trouvé», sans même écouter ce qu’avaient à lui expliquer les employés du refuge, elle a tourné les talons. Misant sur la sécurité de l’animal, la directrice des lieux a tout de même accepté de le prendre en charge.

Le protocole veut que le chat fraîchement arrivé passe au scanner, sorte de petite télécommande devant permettre de voir s’il est pucé ou non. Après vérification, lui ne l’est pas. L’assistante vétérinaire le prend donc en charge afin de lui prodiguer les premiers soins.

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Observation, vermifugation, pesée, prise de température… rien n’échappe à l’œil de la spécialiste. Et bien qu’il semble se porter correctement, le chat a de la fièvre. Un antibiotique lui est alors administré. Après quelques caresses, il est placé en salle de quarantaine.

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Pour un abandon, le fonctionnement est sensiblement le même. Le maître doit d’abord téléphoner pour prendre rendez-vous : il se peut que le refuge n’ait pas la capacité d’accueillir l’animal. Il devra ensuite remplir un document de cession qui fera de la SPA le nouveau propriétaire de l’animal.

La prévention au cœur de l’adoption d’un chat

En plus des arrivées de nouveaux pensionnaires et des soins à apporter aux animaux, les adoptions représentent également une part importante des urgences. Le personnel du refuge met d’ailleurs tout en œuvre pour aiguiller au mieux les futurs adoptants et surtout, pour les renseigner du mieux possible sur les chats pensionnaires.

Sur place, les visiteurs reçoivent de très nombreux conseils sur la manière optimale d’accueillir un félin chez soi – ce n’est pas un objet mais un être vivant qui a des besoins - mais aussi, de nombreux documents d’informations. Et pour cause : lorsqu’un chat est recueilli en refuge, il se peut qu’il tombe malade (coryza, gale, diarrhée…) ou qu’il contracte des maladies qui ne se déclareront qu’après son adoption. La raison ? Le stress lié aux nouveaux changements qui s’imposent à lui. Un formulaire sur les différentes infections détaillant les symptômes de chacune est donc remis aux familles adoptantes afin qu’elles sachent à quoi s’attendre. Par ailleurs, suite à l’adoption, la SPA offre 15 jours de consultations gratuites aux nouveaux propriétaires dont les boules de poils déclarent des symptômes liés directement à leur passage en refuge.

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Pour que l’adoption se fasse bien et que la transition d’un mode de vie à l’autre se fasse facilement, le refuge fournit également un échantillon de croquettes. «Le chat est en effet un animal très fragile qui exprime facilement son mal-être. En général, tout se passe par les intestins», précise Claire. Un changement d’alimentation trop brutal, tout comme le stress, peut donc être fatal pour le matou.

Le quotidien d’une chatterie de la SPA quand vient l’été ? C’est ça !

Si les responsables des adoptions se montrent aussi vigilants avec les adoptants, c’est pour s’assurer que le chat sera laissé entre de bonnes mains. Ils se donnent d’ailleurs le droit de refuser à certaines familles la possibilité d’accueillir un de leurs petits protégés, s’ils pensent que celui-ci ne serait pas en sécurité ou bien avec elle. Eh oui, l’adoption en refuge est un acte qui doit être mûrement réfléchi : cette fois, c’est la bonne pour eux !

A lire sur le même thème : L'abandon et l'adoption des animaux de compagnie en France 

Crédits photo : DR
2 commentaire(s)
Oui encore bravo!!!... ?☺
Pour tout ce que vous faîtes pour les Animaux..
Mille p'tits câlins à nos ? et nos ?.
Un grand bravo à toutes ces équipes qui se dévouent pour ces petits félins abandonnés !
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook