Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Population féline errante à Marseille : comment cette ville s’est-elle retrouvée avec plus de 5000 chats errants ?

Vendredi 15 Janvier 2021 | Par Nathalie D'Abbadie

La ville de Marseille est aujourd’hui habitée par plus de 5000 chats errants qui forment une population en croissance constante, avec des conditions de vie souvent difficiles. Pourquoi est-ce arrivé, et comment peut-on résoudre ce problème ?

Le chat est l’animal de compagnie le plus populaire en France, avec près de 12 millions d’individus dans les foyers français. Mais malheureusement, un manque d’identification et de stérilisation des chats domestiques et sans foyer contribue à la prolifération de chats errants. Aujourd’hui, la ville de Marseille fait face à une multiplication exponentielle de la population féline errante.

Des chats errants qui se reproduisent rapidement

Du fait d’un temps de gestation court (52-56 jours) et une certaine facilité de reproduction chez nos amis moustachus, un seul couple de chats non stérilisés peut donner lieu à plus de 20 000 chatons en 4 ans.

Avec 3 ou 4 portées en un an par chatte non stérilisée, de très nombreux chatons naissent à la rue chaque année. Selon francetvinfo.fr, 75% de ces chatons errants meurent avant d’atteindre l’âge de 6 mois : ces animaux sont extrêmement vulnérables et fragiles face aux maladies, parasites et autres dangers.

Mais même avec un taux de mortalité aussi élevé, la population féline errante ne cesse de croître, un fait largement visible à Marseille.

Population féline errante à Marseille : comment cette ville s’est-elle retrouvée avec plus de 5000 chats errants ?
Source : La Fondation 30 Millions d'Amis

La stérilisation, une arme contre l’errance féline

La stérilisation des chats errants permet de lutter contre ce phénomène, mais elle a un coût. Du fait de coupes budgétaires, les stérilisations de chats libres ont été réduites ces dernières années.

Il y a 4 ans, le budget alloué à la stérilisation des chats libres par la mairie de Marseille, précédemment de 320 000 euros, a été réduit à 90 000 euros. Cette enveloppe permet de passer des contrats avec des associations de protection animale qui se chargent de la stérilisation des chats libres, mais cette baisse de budget a fortement impacté le champ d’action des acteurs sur le terrain.

Ainsi, après plusieurs années sans contrat avec la SPA pour les stérilisations de chats, un nouvel accord d’une durée de 4 ans a heureusement été trouvé récemment, pour la somme de 180 000 euros.

Les effets du confinement sur les chats errants et libres

Les confinements ont eu un impact sur les stérilisations, car les bénévoles chargés d’attraper et de stériliser les animaux n’ont pu continuer leurs activités, ni surveiller de près les populations de chats pour estimer le nombre de stérilisations nécessaires au fil de l’arrivée de nouveaux chats.

De même, ces chats, habitués à être nourris par des bénévoles, ont dû se résoudre à chasser davantage pendant le confinement, et ont eu un impact dévastateur sur la faune sauvage comme des oiseaux, souris et autres petites proies.

>>> Coronavirus Covid-19 : comment font les associations pour nourrir les chats errants pendant le confinement ?

La reprise des stérilisations financées par la Ville de Marseille pourra désormais limiter et contribuer à réduire la population féline errante. Mais la stérilisation des chats avec propriétaires est tout aussi importante pour empêcher l’aggravation du problème : si vous avez un chat (mâle ou femelle) qui n’est pas encore stérilisé, prenez rendez-vous avec votre vétérinaire pour organiser son opération et ainsi protéger les chats errants, à Marseille et ailleurs !

A lire aussi : Elle capture un Malinois errant : ce que révèle la puce du chien est à peine croyable

# chat errant
Par Nathalie D'Abbadie Crédits photo :

Shutterstock

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)