Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Odeur insoutenable : jamais les voisins n’auraient imaginé la double vie de leur voisine…

Jeudi 22 Août 2019 | Par Elise Petter

Une terrible découverte dans la maison de ces deux femmes, en apparence sans histoire. 

 

C’est dans une maison qui tombe lentement en ruine, située dans la ville d’Hambourg, que les faits se sont déroulés. Dans cette maison vivent une femme âgée de 70 ans et sa fille âgée de 50 ans. Mais elles sont loin d’être seules…

Car même si elles disent ne posséder que cinq chats, la vérité est bien différente. 

Une sombre découverte

Alertés par l’odeur de plus en plus difficile à supporter et par un nombre grandissant de chats se baladant dans le quartier et plus précisément dans le jardin des deux femmes, des voisins ont alors les associations de protection animale. 

Peu de temps après, c’est le grand débarquement sur place avec la présence d’un vétérinaire, d’employés de l'Office vétérinaire du comté, du service de santé, du service de l'ordre public et du service d'urgence psychiatrique. A cela s’ajoutent plusieurs employés d’associations locales. 

Lorsque la porte d’entrée s’ouvre enfin, c’est un sombre spectacle qui attend tous les sauveteurs. Bien pire que tout ce qu’ils avaient pu imaginer. Dans la maison des deux femmes s’entassent les déjections et la puanteur des matières fécales ainsi que de l’urine est partout. Il y a aussi de la terre et beaucoup de saleté. 

Et partout, il y a des chats

Les sauveteurs sont au comble de l’horreur quand ils découvrent le corps d’un minuscule chaton sous un monticule de terre. Il a encore son cordon ombilical. 

Finalement, après plusieurs heures de travail, ce sont 105 chats qui sont sortis de la maison afin d’être soignés et pris en charge le plus rapidement possible. 

Quant aux deux femmes, elles ont désormais l’interdiction de posséder des animaux et doivent quitter leur logement. 

 

A lire aussi : Elle voit un chien attaché à un poteau : en parlant à ses maîtres, elle prend une décision radicale

Crédits photo :

Facebook @Trittau Online

2 commentaire(s)
Encore un cas de "collectionneuse" ou de syndrome de Noé. Mon chat provient de l'un de ces endroits où les chats se reproduisaient sans cesse au milieu des excréments, après il a été adopté et abandonné deux fois avant de venir chez moi mais là c'est pour la vie. Quand il a été retiré à sa première maîtresse, il a été socialisé et c'est un amour, très câlin et affectueux. Concernant cet article, ces deux femmes souffrent de problèmes psychiatriques mais apparemment rien n'a été fait pour les soigner. Il leur a été simplement interdit de posséder des animaux mais c'est insuffisant, elles recommenceront.
comment peut on en arriver à ce point ? vivre dans de telles conditions , invivable pour les humains et les animaux !!!! je suppose qu 'elles souffraient du syndrome de noé ?
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)