Publicité

New-York pourrait devenir le premier État à interdire aux propriétaires d'animaux de dégriffer leurs chats

chat avec un coupe griffes © Image d'illustration - Shutterstock   

Beaucoup soutiennent cette décision pendant que d'autres affirment qu'elle doit être prise par un vétérinaire. 

Par Keltoum Ouadah

Publié le

New York est en passe de devenir le premier État des États-Unis à interdire aux propriétaires de chats de dégriffer leurs animaux domestiques.

La nouvelle législation de l'Etat devrait être reprise par le Sénat et l' Assemblée mardi, selon le site Associated Press

« New York est fière d’être la première », a déclaré à la presse Linda Rosenthal, le parrain du projet de loi à l’Assemblée générale.

Des villes comme Los Angeles et Denver ont déjà mis en place des lois similaires, mais New York serait le premier État à le faire.

Un soutien des associations

Le concept d'interdiction du dégriffage a bénéficié du soutien d'organisations comme PETA et The Humane Society .

« Dégriffer est une mutilation violente, invasive, douloureuse et inutile qui implique 10 amputations distinctes - non seulement des ongles de chat, mais également de leurs articulations », écrit PETA sur son site Web. « Dégriffer est à la fois douloureux et traumatisant. En Allemagne et dans d’autres parties de l’Europe, il a été interdit comme une forme de cruauté. »

Quiconque qui voudrait enfreindre cette interdiction pourrait se voir imposer des amendes pouvant atteindre 1 000 dollars, selon le projet de loi.

À lire aussi : Les fermes à chiots et chatons vont être interdites en Angleterre en 2020

Laisser un commentaire
1 commentaire
Girni21
Girni21
Dégriffer un chat correspond à arracher les ongles d'un humain, torture bien connue dans les années 40-45 et utilisée par les nazis. Est-ce cela que nous voulons pour nos boules de poil ?
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter