Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>

Laetitia Barlerin : "Les idées reçues qu’on a sur le chat prouvent bien qu’on ne le connait pas assez bien" (Interview)

Lundi 04 Septembre 2017 |

Wamiz a interviewé la vétérinaire qui a participé à la série documentaire féline de TF1 La Vie Secrète des Chats. Elle revient sur la génèse du projet et ce qu'elle en a retenu. 

Le 27 août, TF1 a diffusé le premier épisode de La Vie Secrète des Chats, une série documentaire en 4 épisodes consacrée aux chats dont on ignore encore tant de choses. C'est justement le fait que le savoir des experts de cet animal reste encore très empirique qui a convaincu Laetitia Barlerin, vétérinaire et auteure, à participer à l'émission en sélectionnant les 100 chats qui ont été suivis 24h/24 pendant un mois entier à Meung-sur-Loire (Loiret) et en analysant leur comportement ainsi que celui de leurs maîtres. Wamiz l'a rencontrée.

Comment avez-vous rejoint ce projet ?

La BBC [à l'origine du documentaire dont est inspirée La Vie Secrète des Chats, ndlr] m’a parlé du projet et quand on m’a proposé d’y prendre part, j’ai dit oui tout de suite. Je ne pouvais pas refuser car c’est une expérience incroyable et inédite. On a quand même suivi 100 chats 24h/24 pendant 1 mois, ce qui n’a jamais été fait avant !

La production avait déjà sélectionné la ville et j’ai été contactée pour "caster" les familles qui participeraient. J’ai rendu visite à chacune d'entre elles pour les rencontrer elles et leurs chats et j’ai fait un portrait pour chaque matou pour nous permettre de sélectionner ensuite les profils et problématiques qui nous intéressaient particulièrement pour l’émission. Ce qui est bien, c’est qu'au final, nous avons tous les profils de chat mais aussi tous les profils de propriétaires.

Comment expliquer que le chat, animal préféré des Français, reste aussi méconnu ?

Les idées reçues qu’on a sur le chat prouvent bien qu’on ne le connait pas assez bien. En effet, il manque beaucoup de données sur le comportement du chat aujourd’hui. Il en existe beaucoup sur le chien car les éthologues s’y sont davantage intéressés mais sur le chat, il y a de très grosses lacunes. C’est aussi plus difficile d’en obtenir car contrairement au chien qui dépend de l’homme, le chat est resté très indépendant et pour le suivre, c’est plus compliqué. Il y a certes eu des expériences déjà menées mais c’était plus sur des chats d’appartement ou en chatteries, etc, où les animaux étaient plus faciles à suivre. Là, nous avons pu les suivre dans un environnement idéal combinant toutes les typologies géographiques (bois, rivière, ville, champs, etc.). 

Grâce à cette émission, je voulais améliorer la cohabitation homme-chat, permettre une véritable harmonie et pour cela, il faut mieux comprendre le chat. J’ai pu aider des familles, concrètement, à mieux comprendre leur chat et je me dis que les gens qui ont vu l’émission et qui ont un problème verront qu’il existe des solutions et n’hésiteront plus à aller voir un vétérinaire pour en trouver.

Vous-même, avez-vous appris des choses sur les chats grâce à l'émission ?

J'étais particulièrement intéressé par le fait de travailler avec Jessica Serra qui est éthologue car cette science observe une espèce dans son milieu naturel. Or, moi, c’est la relation animal-humain que j’observe. Nos deux expertises étaient très complémentaires et nous avons toutes les deux beaucoup appris.

Cette émission nous a permis de vérifier un savoir concernant le chat qui tenait plus de l’intuition que de l’expertise. Dans le premier épisode, on parle notamment de l’activité moindre du chat Persan qui a toujours été affirmée mais jamais prouvée et que nous avons effectivement pu constater et confirmer. Nous avons également découvert, par exemple, que les chats mâles non castrés avaient un territoire plus grand que les chats mâles non castrés (ce qu’on savait mais qui n’a quand même jamais été prouvé) mais qu’ils explorent toujours de nouveaux territoires. Le chat castré, lui, reste très « casanier ». Il reste sur son territoire, il prend les mêmes chemins et ne cherche pas à aller plus loin. Il connaît par cœur son territoire et prend donc moins de risques que le chat non castré qui s’expose pendant son exploration à des dangers qu’il ignore. Il mène une vie plus dangereuse et c’est un argument que moi, en tant que vétérinaire, je peux mettre en avant pour convaincre de faire castrer son animal.

Qu'est-ce qui vous a particulièrement marquée dans La Vie Secrète des Chats ? 

Ce qui m’a vraiment touchée, c’est le lien et l’amour qu’il y a entre les propriétaires et leur(s) chat(s) et aussi de voir leur regard sur leur chat changer lorsque j'analysais les situations. Il devenait encore plus bienveillant et les maîtres devenaient encore plus attachés à leur compagnon.

Ça a été le cas pour une dame qui a deux chats et est très attachée à l’un, qui est son premier chat, mais pense l’autre, une petite femelle, beaucoup plus détachée, plus distante, moins aimante. Et pourtant, nous avons pu prouver en l’observant que cette chatte organisait sa journée en fonction de son emploi du temps, pour être avec sa maîtresse quand l’autre chat n’était pas là. Lorsqu’on lui a expliqué ça, elle en a pleuré, son regard et son attitude ont changé et maintenant, elles vivent une superbe histoire.

On a vu des histoires de lien très intense entre les chats et leurs maîtres qui m’ont bouleversées. Les familles continuent à m’envoyer des messages, notamment celles chez qui je suis intervenue, et je suis très contente car tout se passe bien pour elles.

La Vie Secrète des Chats, dernier épisode le 10 septembre à 16h05 sur TF1, tous les épisodes précédents disponibles en replay. 

vie secrète chats

A lire aussi : La Vie Secrète des Chats : Leur mystérieux langage décrypté dans un nouvel épisode

 

 

 

Crédits photo :

Facebook Laetitia Barlerin - Miss Veto

1 commentaire(s)
Cette émission est vraiment très intéressante pour tout propriétaire de chat quand on sait à quel point c''est difficile de percer leurs secrets.
Quatre épisodes, c'est bien peu vu l'ampleur du dispositif déployé et le nombre de chats pistés.
J'espère qu'on retrouvera Laetitia Barlerin dans d'autres émissions de ce type car elle est très compétente et je regrette de ne plus l'entendre à la radio.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook