Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Il dépose une main courante pour une escroquerie sur son chat : la police démantèle un trafic illégal dans 30 m2

Mercredi 23 Février 2022 | Par Ludivine Mazzotti
Il dépose une main courante pour une escroquerie sur son chat : la police démantèle un trafic illégal dans 30 m2

Le 16 février, la police a mis fin à un trafic de taille. 

Un homme de 23 ans voulait adopter un chaton. Il s’est mis à surfer sur Internet et a découvert une annonce pour un chaton de deux mois sur le site Le bon coin. 

Il se rend sur place 

Le jeune homme a pris contact avec la personne qui avait mis en ligne l’annonce et se rend à l’adresse indiquée à Levallois-Perret. 

Il est ensuite rentré chez lui avec le chaton et quelques jours plus tard, un ami éleveur lui indique que le chaton n’a pas deux mois, mais tout juste 3 semaines. 

Le chaton n’était donc pas sevré quand il l’a adopté. 

Dépôt de main courante au commissariat 

Le jeune homme décide de poser une main courante au commissariat de Levallois-Perret. Les policiers se rendent rapidement sur place et découvrent 32 chats entassés dans un logement de 30 m² . 

Chaque chat était vendu 800 euros. 

Les policiers ont immédiatement contacté la SPA pour prendre en charge les 32 chats. C’est la SPA de Gennevilliers qui les a accueillis et les soigne actuellement. 

Une enquête est en cours pour escroquerie et mauvais traitement.

La SPA rappelle que tout mauvais traitement de la part d’un éleveur ou d’une personne qui indique l’être est passible d’un an de prison et de 15 000 euros d’amende. 

 

À lire aussi : Il rentre dans la chambre pour faire le lit : son chat a une réaction qui fait rire aux éclats 8 millions de personnes (vidéo)

# chaton, sevrage, trafic, policier
Par Ludivine Mazzotti Crédits photo :

Twitter @Prefet92

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)