Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

Deux policiers suisses accusés d'avoir négligé leur devoir envers un chat blessé

Lundi 23 Juillet 2012 |

En Suisse, deux policiers sont poursuivis en justice pour ne pas avoir suffisamment recherché un chat blessé par une voiture. Une affaire qui pourrait bien se dresser en symbole de la cause animale.

Deux policiers chargés de retrouver un chat blessé

Le 27 juin 2012, un chat se fait renverser par une voiture et est grièvement blessé. Deux policiers sont alors dépêchés pour lui porter secours, mais quand ils arrivent sur les lieux, l’animal a disparu. Seuls des traces sur la route prouvent l’accident. L'animal n'étant plus là, les policiers repartent donc à leur patrouille.

Voyant les policiers partir sans chercher le chat blessé, un témoin, visiblement outré, contacte Christina Zumsteg, procureure spécialisée dans les questions du droit des animaux. Ancienne policière de terrain, la procureure prend tout de suite l’affaire à cœur et se rend sur les lieux de l’accident. Elle constate les traces de sang sur la chaussée et décide de ne pas laisser les policiers impunis.

La victime aurait été un être humain, les policiers auraient certainement fait leur possible pour la retrouver, mais comme il s’agissait d’un animal, ils sont retournés à leur patrouille. C’est certainement cela que Christina Zumsteg tente de pointer du doigt.

Les deux policiers sont convoqués devant la justice

Une enquête a été ouverte contre les deux policiers pour déterminer leur responsabilité dans l'affaire. Elisabeth Strebel, porte-parole du ministère public argovien, a indiqué qu’une procédure pénale avait été ouverte pour "violence contre les animaux". Elle ajoute : "Il s’agira de faire la lumière sur le comportement des deux policiers".

De son côté, l’un des policiers accusé s'exprime : "De la part de quelqu’un qui a fait du terrain, c’est étonnant. Elle devrait savoir qu’on ne peut pas toujours se lancer à la poursuite d’un chat blessé. En patrouille, il faut faire une pesée des intérêts et des priorités. De plus, ça veut dire que toute personne qui blesse un animal et qui ne s’arrête pas pour se lancer à son secours est passible de poursuites".

Rappelons que les policiers ont également, parmi leurs nombreux devoirs, celui de protéger les animaux. Ils devront ainsi prouver qu’ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes dans cette affaire pour réduire la douleur de l’animal, sinon, l’affaire aboutira sur une autre conclusion, celle de la négligence de leur devoir de policier envers les animaux.

Une procédure, symbole de la cause animale ?

La procureure Christina Zumsteg n’a bien sûr pas enclenché cette procédure uniquement en ce qu’il concerne l’incident. La procédure ne s’arrête pas juste aux faits, mais va plus loin dans la symbolique. Pour la procureure, cette enquête tend certainement à montrer que la vie d’un chat est tout aussi importante que n’importe quel être vivant. Chat ou être humain, il devrait être normal de ne pas négliger la vie et la douleur d’un être sensible dans le besoin.

"Bien sûr que ça semble exagéré. Mais la question de fond est très intéressante. On ne doit pas laisser filer un animal blessé" explique Helen Sandmeier, porte-parole de la Protection suisse des animaux. Si les deux policiers sont jugés coupables, ils ne devraient être recevoir qu’une sanction modérée. La véritable victime dans cette histoire, c'est le chat qui n'a jamais été retrouvé...

Et vous, que pensez-vous de cette affaire ?

Pensez-vous que cette affaire est exagérée ?

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas
# protection des animaux, chat blessé
Crédits photo : Ernst Vikne
11 commentaire(s)
ALORS LA MOI JE NE SUIS PA DACCORD . uN CHAT BOI MANGE RESPIRE ET MEME A PLUS DE COEUR QUE NOUS . FRANCHEMENT LES POLICIERS ME FONT ABSOLUMENTS PITIE QUEL HONTE!!!! C'EST MONSTRUEUX . pOUR EUX LES ANIMAUX C' EST RIEN ?et pourtant c'est une vie de sauvé si ils avait fai leur travail.. SA NA ABSOLUMENT AUCUNE IMPORTANCE POUR EUX!!!! moi j'aurais mi ces policier en prison ou je ne sais ou
les policiers doivent être punis, il ne faut pas laisser passer, il y a trop de cruaté
MAIS CE N EST PAS POSSIBLE DE REAGIRE COMME SA!!! je ne suis pas daccord.UN CHAT est un être humain!IL RESPIRE COMME NOUS! c'est une honte c'est MONSTRUEUX,INHUMAIN.CE POLICIERS JE NE VEUT JAMAIS JAMAIS LE CONNAITRE.GRRRRRRRRRRRRRRRRR!
QUEL HONTE franchemant creepy a raison !!!!!!!!!!!
qui a deja vu la police faire son travaille a l endroit ??? pas a mons en tout ces !!!!!!
Je suis indécise sur cette affaire... Même si l'idée qu'il aurait s'agit d'un humain, ils auraient certainement fait des recherches. Dans cette affaire, c'est le chat blessé qui est le plus à plaindre !
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)