Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Covid-19 : au Pakistan, les chiens et chats victimes de maltraitance et cruauté

Mercredi 08 Avril 2020 | Par Nathalie D'Abbadie

Une situation horrifique que les défenseurs de la cause animale essaient de traiter sur place.

Les animaux de compagnie sont des victimes indirectes de l’épidémie du coronavirus en France et ailleurs : par peur de la contagion, des propriétaires javellisent leurs animaux ou les abandonnent, alors que les animaux ont plus que jamais besoin de leurs familles.

La SPA craint une augmentation importante des euthanasies dans les fourrières françaises, mais malheureusement, des milliers d’animaux trouvent la mort dans des conditions encore plus catastrophiques au Pakistan, où le confinement est également mis en place pour lutter contre le coronavirus.

Un millier d’animaux abandonnés à l'Empress market à Karachi

Le marché de l’impératrice à Karachi, au Sud du Pakistan, a fermé le temps de la crise sanitaire. Mais entre les murs du bâtiment qui abrite habituellement le marché, on a retrouvé près d’un millier d’animaux de compagnie abandonnés sans eau ni nourriture.

Ayesha Chundrigar, la fondatrice d’une ONG de défense des animaux, a relaté à Challenges que malheureusement, les bénévoles des associations animales ont pu intervenir trop tard pour tous les sauver. A leur arrivée, 70% des animaux étaient déjà morts dans des conditions horribles. Les chats étaient entassés à plusieurs dans des cages minuscules, et ceux qui étaient encore en vie étaient terrifiés.

Des chiens noyés dans les égouts

Le Tollington Market de Lahore dans l’Est du Pakistan est un haut lieu de vente d’animaux de compagnie. Mais à l’heure du confinement, les commerçants n’ont pas continué à nourrir leurs animaux.

La police a fait entrer des défenseurs de la cause animale dans le bâtiment du marché, mais l’immense majorité des animaux étaient déjà morts de faim ou d’asphyxie.

Pourtant, les autorités locales affirment avoir proposé aux éleveurs de trouver des lieux ouverts pour leurs animaux et les nourrir le temps du confinement. Pour certains, ils ont préféré jeter les chiens dans les canalisations, où ils se sont noyés.

Une vingtaine d’animaux de ce marché ont tout de même pu être sauvés, et ont été pris en charge par les associations sur place, pour les aider à retrouver une vie normale.

Covid-19 : au Pakistan, les chiens et chats victimes de maltraitance et cruauté

La protection des animaux remise en question

Malheureusement, la cause animale n’est pas aussi développée au Pakistan que dans d’autres pays. Mais les bénévoles sur place font tout ce qu’ils peuvent pour améliorer la situation, et aider les animaux secourus à remonter la pente avec des familles aimantes. Nous ne pouvons que saluer leur engagement et leur ténacité face à de telles épreuves.

A lire aussi : Coronavirus : la SPA craint les euthanasies en masse à cause du confinement

# cause animale, coronavirus
Crédits photo :

Shutterstock

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)