Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>

Les chroniques de Maître Terrin : Justice pour Cookie, petite chatte défenestrée deux fois

Mercredi 13 Juin 2018 |

Maître Isabelle Terrin est avocate. Dans ses chroniques pour Wamiz, elle revient sur les affaires de cruauté animale qui ont marqué l’actualité, et sur l’histoire des animaux qu’elle défend. Aujourd’hui, elle nous parle de Cookie, cette petite chatte innocente, victime de la barbarie humaine.

Je veux vous parler de Cookie, petite chatte bordelaise, mi gouttière mi Siamoise, de son minois avec une zébrure sur le nez, son air espiègle, son coté facétieux, ses mimiques, ses jeux qui ont transporté la Toile pendant des mois.

Cookie était un ange, qui a vécu un enfer, et a été défenestrée deux fois du quatrième étage de l’appartement où elle vivait. Et il a dû s’en passer dans le huis clos de cet appartement, je n’ose pas y penser tant Cookie a souffert, et lutté comme une guerrière pour poursuivre sa vie.

cookie

La nuit de la Saint-Sylvestre, alors que le monde entier se régalait d’agapes, Cookie luttait, se raccrochait à la lumière de la vie, souffrait mais voulait encore voir le soleil, sentir les caresses qu’elle avait découvertes auprès de Sophie, sa salvatrice, les gratouilles, les bonnes pâtées, et le bonheur immense qui réchauffe le cœur, celui d’être enfin aimée. Et Cookie a gagné une bataille, a vécu quelques mois et a connu cette douceur de vivre.

Et pendant que Cookie renaissait de ses cendres, la Justice piétinait, renâclait, puis classait le dossier sans suite, de manière consternante. Engorgement des tribunaux, mépris vis-à-vis de l’animal, peu me chaut les motivations, car elles n’ont pas de sens.

« Faire une loi et ne pas la faire exécuter, c'est autoriser la chose qu'on veut défendre », disait le Cardinal de Richelieu, et c’est tellement vrai.

cookie chatte

Et la réalité devait rattraper la fiction d’un monde où les victimes s’en sortiraient. Elle est tombée comme un poids, une réalité suffocante de douleur, et castratrice d’espoirs déçus. Car celle qui a tant lutté a fini par succomber, comme une victoire de la vilenie sur la pureté, de la malfaisance sur l’innocence. Après un combat courageux de quelques mois, Cookie a rendu les armes, et nous ne verrons plus ses beaux yeux bleus nous regarder à travers un écran, ses papouilles et ses doudous…

Quelle tristesse, j’ai tellement pleuré, je le confesse.

Mais surtout que la Justice ne pense pas que le départ de notre emblème puisse faire oublier son calvaire, et la nécessité absolue de lui rendre Justice, car je ne veux pas vivre dans un pays où des individus jettent des chats par les fenêtres en toute impunité. Je ne veux pas vivre dans un pays, où la Justice s’arc-boute et donne un « permis de torturer » à des humains qui vont et viennent librement, sans doute fiers de leur forfait, se sentant invulnérables car au-dessus des lois, prêts peut-être à recommencer envers d’autres êtres sensibles, sans défense et innocents. Non, cela n’est pas possible. La loi doit être appliquée, et le ou la tortionnaire de Cookie rendre des comptes devant des Juges.

cookie

C’est mon credo, celui de faire appliquer la loi lorsque des magistrats sont rétifs. J’y travaille, c’est devenu le sens d’une carrière, une volonté inébranlable de les protéger par l’arsenal de la légalité.

Et pour Cookie, nous sommes allés jusqu’à Bordeaux, devant le Tribunal de Grande Instance et la Cour d’appel, crier notre volonté de voir appliquer en France l’article du code pénal tel que créé par le législateur.

Et le combat continuera, car il s’inscrit dans la légalité, et dans l’intérêt supérieur de la cause animale, et dans celui plus particulier de cette jolie petite chatte, qui n’en a pas fini de hanter la Toile, et nos esprits.

cookie chatte

Il est certain que Cookie avait quelque chose à nous dire. De là où elle se trouve elle diffuse son message qui s’est peut-être mué en supplique : celui de plus de Justice pour les animaux.

Plus que jamais je veux qu’elle ait sa justice. Je le lui ai promis, et même si c’est un animal je sais qu’elle a compris. Je sais qu’elle attend.

Justice pour Cookie.   

Maître Isabelle Terrin
Avocate

A lire aussi : Maître Isabelle Terrin, avocate des animaux : « Chevelu a ouvert la voie à plus de Justice ! »

Crédits photo :

Isabelle Terrin

3 commentaire(s)
Je ne sais pas si je dois continuer mon commentaire, car il risque d'être très cru et vulgaire mais apparemment se sont les seuls mots que comprennent ces individus et encore .
Je pense que pour éviter d'engorger les tribunaux on pourrait remettre au gout du jour les piloris, la lapidation ou mieux leurs couper les c******s pour être sur qu'ils ne puissent pas se reproduire car les C O N S se reproduisent très très vite et en grand nombre.
tu étais magnifique cookie , je pleure en regardant ta frimousse on ne laisse pas tomber , tu seras vengée .
Encore merci, Maître, pour le combat que vous menez contre la cruauté, l'indifférence, l'injustice qui qualifient notre société aujourd'hui où les animaux sont bien peu considérés.
Il faut des gens comme vous pour faire bouger les choses même si c'est long et difficile.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook