Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Choupette Lagerfeld : portrait de la chatte la plus célèbre du XXIe siècle

Vendredi 23 Octobre 2020 |
Choupette Lagerfeld

Muse d’un des créateur les plus influents du monde, Choupette Lagerfeld n’a rien d’une chatte ordinaire. Egérie de nombreuses campagnes publicitaires et star des réseaux sociaux, Choupette est sans doute l’une des chattes les plus riches et puissantes au monde. 

Lovée dans un sac Vuitton dessiné pour elle, Choupette est en deuil ce 22 février 2019. Elle fait ses adieux à son maître dans l’intimité du petit funérarium de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine. Karl Lagerfeld, légendaire directeur artistique de la maison Chanel, s’est éteint trois jours plus tôt après une carrière sans égal. Un homme passionné et obsédé par son travail, qui cannibalisait toute vie personnelle. 

Mais un être s’était pourtant fait une place toute particulière dans son coeur au point de devenir l’héritière principale inscrite dans son testament. Traitée par le grand couturier comme une véritable diva depuis leur rencontre fortuite en 2011, celle qu’il avait surnommé « Princesse Choupette » n’était pourtant pas née pour devenir la muse d’un des créateurs les plus influents du monde de la mode. Endossant le rôle à la perfection, elle est depuis devenue l’égérie de nombreuses collections pour différentes marques de luxe, et probablement la chatte la plus riche du monde. 

1. La rencontre

Choupette naît le 19 août 2011 dans la chatterie très sélect du Blues Daphnée, en Seine-maritime, un établissement renommé spécialisé dans l’élevage de chats Sacré de Birmanie. Elle passe ses premiers mois aux côtés de Baptiste Giabiconi, mannequin et chanteur très proche de Karl Lagerfeld, ayant représenté de nombreuses fois la maison Chanel lors de défilés. Giabiconi avait reçu la chatte en cadeau d’anniversaire mais n’avait que peu de temps à lui consacrer, de par ses déplacements constants pour différents shootings. La majorité du temps, Choupette est donc confiée aux amis du mannequin qui acceptent de s’en occuper. 

Viennent les fêtes de Noël, quand Giacobini demande à la domestique de Lagerfeld de veiller sur elle pendant deux semaines. Acceptant sa proposition, le couturier tombe alors nez à nez avec l’intéressée. « Elle est paisible, rigolote, […] elle est jolie à regarder et elle a une belle démarche, mais sa principale qualité est qu'elle ne parle pas. Ce fut le coup de foudre », racontait-il à Numéro en avril 2018. Il tombe instantanément sous le charme du chaton. « Ses yeux sont comme des saphirs étoilés », décrivait-il amoureusement. Il en est désormais convaincu, il lui faut adopter la jeune Choupette. Lui seul saura lui donner l’amour et la considération qu’elle mérite. Il s’arrange donc avec Giabiconi pour s’en voir confier la garde définitive. 

C’est le début d’une vie de luxe pour Choupette, qui dispose désormais de tout ce dont elle a besoin  et même plus. Avec pas moins de cinq personnes à son service dont un garde du corps, deux gouvernantes, un médecin et un chef cuisinier, tout est minutieusement organisé pour son bien-être. « Elle déjeune et dîne avec moi, sur la table, en ayant ses propres plats. Elle ne touche jamais aux miens. Pas question pour elle de manger par terre », nous apprenait Lagerfeld dans le livre de Patrick Mauriès, Choupette, la vie enchantée d’un chat fashion, paru en 2014. 

Possédant ses propres couverts en argent signés Goyard, son iPad ou son programme diététique, Choupette apprécie la musique sud-américaine et les sorties au restaurant avec son maître. Parmi ses spots favoris, on trouve La Maison du Caviar dans le VIIIe arrondissement de Paris, où le chef lui prépare un crabe royal cuisiné sur-mesure (le caviar étant, à trop forte dose, dangereux pour les chats). Le reste du temps, son régime est constitué de deux types de croquettes pour un pelage doux et une bonne hydratation de sa peau, accompagnées de plats en sauce ou de pâtés de poulet. Pour s’hydrater, elle boit de l’eau filtrée au charbon directement depuis sa fontaine. Certaines marques comme Louis Vuitton lui confectionnent aussi des accessoires et sacs dessinés spécialement pour elle. 

Un traitement de faveur qui ne l’encourage pas à se mélanger aux autres ou à se faire des amis. « Elle déteste les autres chats. Quand elle va chez le vétérinaire, elle est entièrement sur sa réserve quand elle voit d'autres animaux. Moi, je ne vais jamais avec elle parce qu'elle fait la gueule pendant trois jours aux personnes qui l’amènent », en riait Karl Lagerfeld sur le plateau de Salut les terriens! en 2014. 

Quasiment déifiée, le train de vie de Choupette n’est pas sans rappeler l’obsession égyptienne pour ces mystérieux félins. Vénérés dans l’Égypte antique, les chats y représentaient un symbole de protection et possédaient une place très importante dans la société. Ainsi, selon Hérodote, historien grec de l’antiquité, la vie des chats était respectée au plus haut point par les égyptiens : à leur mort, la famille était en deuil et se rasait les sourcils en signe de tristesse. Les chats étaient ensuite momifiés au même titre que les êtres humains. Une vision des choses que semble embrasser Lagerfeld. Mais Choupette n’est pas qu’une enfant gâtée : elle est également une icône de mode et une influenceuse, plus à l’aise pendant les tournages que lors de ses visites vétérinaires. 

2. Le showbiz 

C’est l’effervescence dans le studio où se déroule le shooting de la collection hiver 2014 de la marque de cosmétiques japonaise Shu Uemura. Au milieu des flashs, des maquilleuses et des mannequins, le nom de « Choupette » est sur toutes les lèvres. On cherche son attention, à attirer tant bien que mal son regard vers l’appareil. Dans ce décor tout de blanc immaculé, Choupette prend la pose dans les bras d’une mannequin lascivement étendue dans un fauteuil. Professionnelle, pas perturbée le moins du monde par le vacarme et l’agitation, elle toise ses ouailles, mi blasée, mi satisfaite d’une telle considération. Il faut dire que c’est loin d’être son coup d’essai dans le milieu du showbiz, dans lequel le couturier l’a plongé depuis leur rencontre. 

Apparue pour la première fois en janvier 2012 en photo sur le Twitter de V Magazine, photographiée par Stephen Gan, son rédacteur en chef, elle ne tarde pas à ouvrir son propre compte quelques mois plus tard et profite d’une célébrité grandissante pour se voir offrir la couverture du Grazia britannique la même année. L’année suivante, elle pose pour le Vogue allemand dans les bras du super-model Linda Evangelista.

Choupette Lagerfeld : portrait de la chatte la plus célèbre du XXIe siècle
Couverture Vogue Deutsch

Depuis, Choupette enchaîne ainsi les shootings, couvertures de magazines et publicités avec un succès impressionnant, totalisant pour la seule année 2014 une rémunération de près de trois millions d’euros en cachets publicitaires. Le tout reçu sur un compte bancaire à son nom. Un succès impressionnant, tout en conservant un certain standing. « Je ne permets pas [que Choupette] tourne pour des pubs de nourriture [pour chats] ou de cet acabit. Elle est trop sophistiquée pour cela. Elle a quelque chose d’unique », confiait Karl Lagerfeld à The Cut en 2015. Parmi ses partenaires de photos, on retrouve Laetitia Casta et Kendall Jenner. Les artistes Pierre et Gilles ont également immortalisé la fameuse chatte aux côtés de son maître pour la revue Numéro Homme d’octobre 2013. Elle devient ensuite rédactrice en chef invitée du Karl Daily, un journal dédié à la marque du grand couturier. 

Quoi qu’elle fasse, Choupette inspire. Véritable muse pour Lagerfeld, il ne cache pas son amour pour elle : « Je n’aurais jamais imaginé qu’on pouvait tomber ainsi amoureux d’un animal », se livre-t-il à CNBC en 2017. Deux ans plus tôt, Brigitte Bardot avait profité de sa visibilité pour faire passer un message anti-fourrure à Lagerfeld. Dans une lettre destinée à Choupette, elle lui demandait de « ronronner à l'oreille de Papa Karl le désespoir que tous tes petits frères à fourrure ressentent lorsqu'il fait la 'promo' de leurs dépouilles ». Choupette ne lui a cependant jamais répondu. Avec une influence et une renommée qui ne cessent de croître, Choupette compte désormais près de 50 000 followers sur Twitter où elle alimente régulièrement son Choupette’s Diary, sorte de journal de bord de sa vie palpitante, et compte plus de 70 000 abonnés sur Instagram. 

Bien que moins médiatisée depuis le décès de Karl Lagerfeld, Choupette possède toujours un agent et participe encore à certaines collaborations, notamment en octobre 2020 avec la sortie de l’édition limitée LucyBalu x Choupette, un hamac pour chat du plus bel effet. « On a envoyé notre hamac à l’agent de Choupette à Paris. C’était un cadeau. Peu de temps après, nous avons reçu un message nous annonçant qu’il était devenu son coin préféré. C’est là que notre rêve de collaborer avec la chatte de Karl Lagerfeld est devenu réalité », témoignait alors Mathias Wahrenberger, fondateur de la marque de mobilier pour chats LucyBalu et enthousiaste admirateur de la chatte du couturier. À 9 ans, son aura toujours intacte, Choupette n’est pas encore prête pour la retraite malgré une fortune colossale. 

Choupette Lagerfeld : portrait de la chatte la plus célèbre du XXIe siècle
Collection Monster Choupette. Crédits : Annelisesealy

3. La polémique

Mais avec le succès viennent les critiques, et Choupette n’y a pas échappé, possédant elle aussi son lot de haters. D’aucuns lui reprochent son train de vie totalement hallucinant qui la déconnecterait des réalités du monde. Quoi qu’il en soit, la figure de Choupette reste polarisante, encore plus depuis la mort de Karl Lagerfeld en février 2019. Plutôt à l’aise avec le sujet, le couturier avait évoqué le sujet plusieurs fois déjà dans les médias, c’est Choupette qui hériterait d’une grande partie de sa fortune à sa mort : « Elle a sa propre petite fortune, c'est une héritière : s'il m'arrive quelque chose, la personne qui s'en occupera ne sera pas dans la misère », confiait Lagerfeld en 2015 dans Le Divan, sur France 3, avant d’ajouter : « Choupette est une fille riche. ».

Cependant, comme la loi française ne permet pas de léguer directement de l’argent à un animal, le couturier a dû passer par un intermédiaire qui a récupéré la garde du chat ainsi que l’argent de l’héritage, pour continuer d’offrir à Choupette le train de vie dont elle a toujours profité. Le choix de Lagerfeld s’est jeté sur Françoise, une femme qui s’occupait déjà de l’animal deux semaines par mois en alternance, et sur une autre employée appelée Marjorie. Elles veillent désormais sur Choupette (et sur l’héritage, accessoirement) et se relaient pour s’en occuper 24 heures sur 24. 

Elles ont notamment l’obligation de lui lire des histoires et de tenir rigoureusement un journal de ses restaurations et passages aux toilettes. Elles ont également reçu un appartement d’une valeur de trois millions d’euros place Vendôme à Paris, qui constitue le nouveau domicile de la chatte la plus riche du monde. 

Pas sûr pourtant que l’argent efface son deuil aussi facilement, elle qui est déjà millionnaire depuis 2014. Qu’elle se console, Brigitte Bardot lui a affiché son soutien en récidivant avec une nouvelle lettre : « Ma Choupette, je te ronronne un baiser triste. Tu perds un papa qui avait le talent de l’élégance. » Choupette n’a pas répondu.


 

# karl lagerfeld, choupette lagerfeld
Crédits photo :

Shutterstock

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)