Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chat</p>
Race de chat :

Comment et quand les chats ont-ils conquis le monde ?

Mardi 20 Juin 2017 | Par Laure Gautherin

Pour la première fois, des chercheurs ont retracé l’origine très lointaine de nos chats domestiques ainsi que le parcours de leurs ancêtres pour mieux comprendre leur forte présence aujourd’hui.

Près de 13,5 millions de chats sont présents dans les foyers français, selon la dernière étude de le FACCO, et leur population ne cesse de croitre, séduisant un peu plus d’habitants chaque jour. Si cette conquête particulière de l’Hexagone peut sembler récente, le passage de l’animal sauvage à matou domestique s’est opéré il y a des milliers d’années déjà et à des milliers de kilomètres de notre pays.

Un compagnon de longue date

Contrairement à ce que l’on pouvait penser jusqu’à présent, nos félins ne descendent en effet pas du chat sauvage européen (Felis silvestris silvestris) mais du chat sauvage moyen-oriental (Felis silvestris lybica) qui aurait été apprivoisé par l’Homme dès les débuts de l’agriculture, il y a près de 10 000 ans.

C’est ce que nous apprend la toute première étude retraçant la trajectoire du chat depuis son apprivoisement réalisée par des chercheurs spécialistes de paléogénétique à l’Institut Jacques-Monod et publiée dans Nature Ecology and Evolution. Basée sur l'analyse de 230 dépouilles de chats anciens, celle-ci met en évidence la présence de chat apprivoisé il y a des millénaires, lorsque les occupants de la région du Croissant fertile ont commencé à cultiver et stocker des céréales. Celles-ci ont inévitablement attiré les rongeurs qui ont eux-mêmes conduit à l’arrivée des chats dans ces zones peuplées. « Le chat s’est rapproché de l’homme pour des raisons évidentes d’intérêts convergents : il a été attiré dans les villages par l’afflux de rongeurs que les stocks de grains d’orge et de blé ne manquaient pas de provoquer », explique Eva-Maria Geigl et Thierry Grange, co-auteurs de cette étude, au Journal du CNRS.

chat momie

Plusieurs vagues de domestication

Ce compagnonnage a perduré lorsque ces populations ont migré. En Europe, les chercheurs ont ainsi repéré deux vagues de domestication du chat : la première il y a 5000-6000 ans, au début du néolithique, la seconde au cours du 5ème siècle avant J.-C., dans l’Antiquité classique, lorsque la mode chat égyptien a envahi le monde grec et romain et au-delà, des traces de chats apprivoisées ayant été retrouvées jusque dans les ports Vikings en 500 et 800.  

Contrairement à d’autres espèces en revanche, la domestication par l’Homme du chat à travers le temps n’a laissé que très peu de traces génétiques chez l’animal, preuve qu’il n’a pas subi de pression de sélection particulière. La plus visible est le motif du pelage. En effet, celui du chat sauvage est exclusivement tigré mais chez le matou domestique, les taches et les marbrures sont apparues.

A lire aussi : En France, un chat se perd toutes les 14 minutes !

Crédits photo :

Shutterstock

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook