Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Race de chat :

Son chat frôle la mort après avoir avalé des élastiques à cheveux

Vendredi 26 Mai 2017 | Par Laure Gautherin

La maîtresse d’Ollie a eu très peur pour son fidèle compagnon lorsque des radios ont révélé que plusieurs élastiques avaient bouché une partie de son intestin et mettaient sa vie en danger.

Lorsqu’elle a vu Ollie pour la première fois dans un refuge, elle a immédiatement su que c’était lui qu’elle devait adopter. Depuis, le chat coule des jours paisibles chez sa maîtresse, une passionnée de félins qui fait également famille d’accueil pour chaton dès qu’elle en a l’occasion. Le matou noir avait toujours été plein d’énergie jusqu’au jour où il a commencé à vomir partout. Les choses ont très vite empiré, jusqu’à ce qu’il cesse tout simplement de bouger.

Un intestin bouché par des élastiques

Ne comprenant pas ce qui rendait Ollie malade, son humaine l’a rapidement emmené chez un vétérinaire qui lui a fait passer une radio. Celle-ci a révélé que quelque chose, une grosse masse sombre, obstruait l’intestin de l’animal. Il fallait l’opérer dans les plus brefs délais ou bien le chat allait certainement mourir. Bien que cette intervention chirurgicale soit très coûteuse (4 000 dollars) et très risquée, l’étudiante n’a pas hésité une seule seconde. Elle a contracté un prêt et a prié pour que tout se passe bien. Heureusement, Ollie s’en est sorti indemne mais ce que le docteur a découvert dans son ventre a énormément fait culpabiliser sa maîtresse.

chat élastiques cheveux danger

Le chat avait ingurgité plusieurs élastiques à cheveux qui étaient restés bloqués dans son intestin dont une partie avait fini par se nécroser. Le chirurgien a dû amputer la partie morte de son organe et recoudre les bouts sains ensemble. « Quand on m’a montré ce sac rempli d’élastiques, je voulais me donner des claques. Mon ignorance m’a fait me sentir horriblement mal, raconte-t-elle sur Imgur. Je le voyais mâcher mes élastiques et j’essayais de l’en empêcher mais je ne voyais pas qu’en réalité, il les avalait. Je n’avais pas mesuré la gravité de la situation. »

Un avertissement pour les autres

Après cette grosse frayeur, elle a décidé de partager son histoire sur le réseau social afin d’avertir les internautes du risque couru par un chat qui avalerait un objet étranger. Et ils sont tous concernés ! « Je voulais raconter cette histoire car je ne sais pas si les gens savent ça sur les chats. Ollie a frôlé la mort. Je ne veux pas que cela arrive à d’autres. »

Aujourd'hui, Ollie va beaucoup mieux. il dort chaque nuit dans les bras de son humaine et a repris ses jeux habituels avec le chaton qu'ils accueillent temporairement. 

chat élastiques cheveux

A lire aussi : Les bouleversantes retrouvailles entre un maître et son chat de 20 ans sourd et aveugle disparu pendant 2 mois

Votre chat avale-t-il aussi des élastiques ?

  • Oui
  • Non
Crédits photo :

Imgur - Ramphasto

2 commentaire(s)
Totalement d'accord. Vous avez très bien réagit et vous ne vous en n'êtes pas lavée les mains, c'est ce qui compte
Bravo au sens des responsabilités dont a fait preuve cette jeune fille, qui a foncé chez le vétérinaire, puis chez son banquier pour débloquer l'argent nécessaire à une chirurgie coûteuse!
Voilà une belle personne, dont l'exemple, qu'elle nous confie par principe de précaution, BRAVO! est à lire et mémoriser!
Et ne vous sentez pas coupable: vos élastiques, qui aurait pu imaginer qu'ils puissent mettre votre Petit en danger? Ce qui compte, c'est votre réaction, qui dit un grand amour pour votre compagnon et les animaux en général, j'en suis convaincue! Et qu'il soit sauvé!
Je vous admire et vous envoie d'affectueuses pensées remplies de respect :-)!
Combien votre réactivité, celle du cœur, fait du bien à lire :-)!!!
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook