Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Le chat, une "espèce nuisible" ? Les "battues administratives" ne seront finalement pas autorisées

Vendredi 09 Octobre 2020 | Par Nathalie D'Abbadie

Les députés François-Michel Lambert, Frédérique Dumas et Martine Wonner avaient soumis une proposition d’amendement pour classer le chat en tant qu’espèce « nuisible » et autoriser des « battues administratives ». Or, l’amendement a été jugé irrecevable par l’Assemblée Nationale, et ne sera pas débattu.

Trois députés ont proposé un amendement pour classer le chat comme « espèce nuisible » et autoriser des « battues administratives » pour éviter qu’ils ne se nourrissent d’espèces animales menacées. L’amendement a vite attiré l’attention de la Fondation Brigitte Bardot qui n’a pas tardé à tirer sur la sonnette d’alarme.

Un amendement pour protéger la faune sauvage

François-Michel Lambert (député EELV des Bouches-du-Rhône), Frédérique Dumas (députée des Hauts-de-Seine) et Martine Wonner (députée du Bas-Rhin), tous membres du groupe Liberté et Territoires à l’Assemblée Nationale, ont proposé cet amendement pour protéger les animaux sauvages des griffes des chats, qui sont des chasseurs naturels.

Face à la colère provoquée par ce texte, les députées Martine Wonner et Florence Dumas ont enlevé leur signature de l’amendement.

Il affirmait que des préfets devraient pouvoir « ordonner, le cas échéant, des battues administratives », estimant que le « chat doit faire partie des espèces d’animaux susceptibles d’être classées ‘nuisible’ », et ce pour lutter contre la disparition de certaines espèces.

chat qui a chassé un oiseau

Le chat, une menace pour son éco-système ?

Il est vrai que les chats sauvages ou qui sortent chassent beaucoup de petites proies. Selon la Ligue de protection des oiseaux, ce sont 75 millions d’oiseaux qui meurent tous les ans aux pattes des chats en France, dont une partie qui est menacée par l’extinction.

De plus, entre 2000 et 2015, la mortalité des oiseaux de jardin due aux chats a augmenté d’au moins 50% selon la société française pour l’étude et la protection des mammifères.

Toutefois, des battues administratives iraient bien évidemment à l’encontre du bien-être animal. D’autres solutions devront être trouvées pour protéger la faune sauvage, comme la stérilisation des chats afin de limiter leurs déplacements loin du domicile.

L’amendement proposé par les trois députés a été jugé irrecevable par l’Assemblée Nationale, et ne sera pas débattu. Mais selon le Huffington Post, le député François-Michel Lambert pourrait reprendre son combat, en précisant “si on me dit qu’il y a un autre moyen que les battues administratives, je le soutiendrai.”

C’est un vaste débat dont les enjeux sont immenses ! Comment protéger tous les animaux, et non seulement les chats ? A méditer...

A lire aussi : Est-il vraiment interdit de laisser sortir son chat dans l’Union européenne ?

# législation
Par Nathalie D'Abbadie Crédits photo :

Shutterstock

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)