Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Pas-de-Calais : un chat gravement blessé par un tir de carabine. La propriétaire porte plainte contre X

Mardi 04 Mai 2021 | Par Eva Morand
Pas-de-Calais

Le 12 avril 2021, un chat revient blessé de sa balade quotidienne. Après un examen médical, le vétérinaire remarque la présence d’une balle dans sa colonne vertébrale. Révoltée, la propriétaire porte plainte et recherche des témoins.

Il suffit de taper « chat blessé par balle » sur les moteurs de recherche pour constater les nombreux articles relatant ces faits tristement courants. En effet, les chats (et les chiens) n’ont pas que des amis, et certains semblent souhaiter en découdre avec eux, au point de vouloir leur mort en leur tirant dessus.

Une possible paralysie

Prunelle le chat de Marie-Claudine Ringot a fait une balade qui lui a probablement coûté sa liberté. Le lundi 12 avril, à Rinxent dans le Pas-de-Calais, la jeune chatte âgée de 2 ans est revenue en boitant chez sa propriétaire.

Habituée aux cavalcades du félin, Marie-Claudine ne s’en est pas préoccupée tout de suite. Mais deux jours plus tard, l’état de l’animal s’est aggravé. Prunelle a donc été conduite chez son vétérinaire qui a découvert la présence d’un plomb au niveau de sa colonne vertébrale.

Actuellement, Prunelle ne peut plus bouger sa queue et devrait probablement être amputée. Quant à ses pattes-arrières, il se pourrait qu’elle en perde définitivement l’usage.

En effet, la colonne vertébrale, probablement touché dans le cas de Prunelle, renferme la moëlle épinière qui commande, avec le cerveau, la mobilité et la sensibilité des différentes parties du corps. En cas de lésion, il est possible de perdre l’usage d’un membre.

Des responsables rarement inquiétés

Il arrive régulièrement de découvrir, par hasard, au cours d’un simple examen radiologique, de multiples plombs logés dans le corps d’un animal. Malheureusement, les auteurs de ces actes de cruauté sont rarement inquiétés, faute de preuve.

Une balle perdue ? Un jeu ? Une véritable envie de tuer ? Nul ne sait. Cependant, une chose est sûre : l’animal souffre, lui, et doit parfois être euthanasié.

Du point de vue du propriétaire, difficile de se dire que quelqu’un veut du mal à son compagnon de tous les jours.

Souhaitons à Prunelle de retrouver l’usage de ses membres et que la plainte déposée par sa propriétaire permettra de déterminer le responsable de cet acte cruel.

À lire aussi : Ils remontent l’escalator et entendent un cri déchirant : ils réagissent in extremis pour sauver une vie

 

# chat blessé
Par Eva Morand Crédits photo :

Tendo / Shutterstock

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)