Publicité

D’après la science, les chats peuvent transmettre la maladie d’Alzheimer !

chat alzheimer © Shutterstock

C’est ce qu’affirment depuis peu des scientifiques iraniens : il est possible que les chats favorisent -malgré eux - l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

La rédaction

Publié le

A cause des risques de toxoplasmose, il était déjà recommandé aux femmes enceintes d’éviter de nettoyer la litière de leur chat. Mais voilà qu’une étude de la Lorestan University of Medical Sciences récemment parue dans le Journal of Parasitology alerte sur le fait que les matous puissent également causer des ennuis de santé à tout à chacun. En effet, ils pourraient involontairement être les facteurs de développement de maladies telles qu’Alzheimer ou la schizophrénie.

La faute au Toxoplasma Gondii, un parasite qui loge dans la matière fécale des félins. Une fois contracté, celui aurait pour rôle d’altérer les transmissions neurologiques dans le cerveau humain.

Des troubles de la mémoire et de l’apprentissage

Comment les scientifiques en sont-ils arrivés à une telle conclusion ? Ils ont observé trois groupes de souris : un sain, un modifié pour développer la maladie d’Alzheimer et le dernier auquel ils avaient inoculé le parasite. Leurs résultats ont été édifiants : les rongeurs infectés par le Toxoplasma Gondii ont présenté des déficiences dans leurs fonctions de mémorisation et d’apprentissage… exactement comme s’ils souffraient déjà d’Alzheimer.

Bien sûr, cette étude ne doit pas vous faire mettre votre chat à la porte pour autant. Oui le risque existe MAIS avec une bonne hygiène, il peut être largement évité. Lavez-vous bien les mains après avoir changé la litière de votre tigre de salon afin d’empêcher l’infection de se déclarer et de bloquer la progression du parasite jusqu’au cerveau.

A lire aussi : Pourquoi caresser votre chat peut être dangereux pour votre santé

Laisser un commentaire
5 commentaires
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

L' étude de la Lorestan University of Medical Sciences récemment parue dans le Journal, je là fou dans le tréfonds des chiottes !!!!
Belanna
Belanna
bien sûr et les gens qui n'ont jamais eu de chat ? il est sûr que toutes les cochonneries qu'on nous met dans l'eau, l'air et les aliments et certains vaccins, cela nous maintient en forme...
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

La chose qui me choque le plus dans cet article c'est l'expérimentation sur ces pauvres rongeurs qui n'ont rien demandé lol. Si vous voulez combattre l'Alzheimer vous avez qu'à à expérimenter sur les personnes âgées concernées par cette maladie et qui veulent en guérir. Non mais srx.
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

d accord avec tous ce qui se dit et dangereux pour nos chats car certaines personnes y croiront a ses conneries a enlever tout de suite
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

"Un parasite qui loge dans la matière fécale des félins" ? C'est totalement con. La toxoplasmose a bien d'autres vecteurs que les chats, à commencer par les pigeons. Quant à cette université du Lorestan, je ne crois pas qu'elle ait eu des masses de découvertes à son actif (ne parlons pas des prix Nobel, soyons gentils).
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter