Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Alertées par les voisins, les autorités entrent dans une maison et sont sous le choc en ouvrant le congélateur

Mardi 19 Mars 2019 | Par Elise Petter

Une véritable scène d’horreur.

C’est suite à un signalement indiquant que de nombreux chats étaient probablement entassés dans une maison que les autorités compétentes ont décidé d’intervenir. En entrant dans la maison, Meghan Conti a découvert entre 20 et 50 chats qui vagabondaient dans la maison. Les matous étaient d’âges différents et certains pas en très bonne santé.

Une horrible découverte

Mais c’est en poursuivant sa perquisition que Meghan Conti a eu le choc de sa vie. En ouvrant un congélateur, elle est tombée sur une centaine de corps de chats décédés. Une véritable vision d’horreur qui restera gravée dans les mémoires pour longtemps.

Déjà condamnée par le passé, la propriétaire de la maison devra répondre à nouveau de ses actes dans cette affaire des plus sordides. Quant aux chats encore en vie, ils ont évidemment tous été saisis afin de pouvoir être examinés et pris en charge dans les meilleures conditions.

 

À lire aussi :  La SPA recueille douze chiens de laboratoire

 
# cruauté, sauvetage
Crédits photo :

Shutterstock (Photo d'illustration)

3 commentaire(s)
avec tous les chomeurs ne peut on en former pour controler tous ces c******s qui inlassablement tout au long de leur vie torturent les animaux au moins on ne les paierait pas a rien faire et on pourrait sauver des animaux car si cette petasse avait été controlee depuis quelques temps il n y aurait pas tous ces chats morts
Ces gens-là récidivent toujours !
Ils doivent être surveillés en permanence, une simple condamnation ne suffit pas !
Ca ne s'arrêtera donc jamais ! cette affaire montre que les personnes condamnées une première fois pour maltraitance recommencent leur horrible activité. Elles sont sans doute atteintes du syndrome de Noé et nous pouvons nous demander si, dans des cas comme celui-ci, il ne vaudrait pas mieux remplacer la prison par un hôpital psychiatrique.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)