Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chat :

15 mois de prison pour l’homme qui avait battu une chatte à mort

Lundi 06 Juin 2016 |

Cet acte atroce s’est déroulé en octobre dernier, près d’un refuge animalier de Saint-Estève (Pyrénées Orientales) : pour «passer ses nerfs», un homme n’a en effet pas hésité à asséner coups de pieds et de poings à Véga, une innocente petite chatte…

«Justice pour Vega». Voilà ce que réclamaient les défenseurs de la cause animale venus manifester leur colère devant le tribunal de Perpignan un peu plus tôt ce mois-ci, lors de l’audience visant à faire condamner le bourreau de la petite chatte tuée à coups de pieds et de poings. Sept entités s’étaient par ailleurs portées partie civile pour s’assurer que l’homme serait bel et bien puni pour sa cruauté.

Et pour cause, il y a 7 mois de ça, l’accusé n’a pas hésité à attirer le félin hors du refuge des Chats d’Oc pour le massacrer, a rappelé l’Indépendant. Retrouvée agonisante dans un fossé le lendemain par la présidente du centre animalier, Vega s’est éteinte deux jours après son calvaire.

De l’identification vidéo à la prison

Loin de se douter que le refuge était équipé d’une caméra de vidéosurveillance, le coupable et sa voiture ont été filmé tout le long de ce macabre moment. Rapidement interpelé, notamment grâce à sa plaque d’immatriculation, le coupable avait reconnu les faits et expliqué qu’il s’était arrêté par hasard devant le refuge afin de se promener et faire un point sur sa vie, passablement compliquée.

Incrédule face à ces explications la procureur avait alors requis 12 mois de détention pour cet acte «d’une cruauté inouïe». Mais encore moins convaincu, le juge a fini par trancher en faveur d’une peine de 15 mois d’emprisonnement dont 3 avec sursis, obligation de se soigner et il devra également dédommager les parties civiles. Par ailleurs, le coupable a aussi écopé de l’interdiction de détenir un animal. Une décision saluée par le refuge d’où était issue Vega.

 

A lire sur le même thème : Témoin "gênant" d’un cambriolage, le chat finit dans le congélateur

Crédits photo : Facebook - Association "Les Chats d'Oc" de Saint-Esteve
8 commentaire(s)
Un animal est un etre vivants tout autant que nous !!!!! 15 mois..... a mon avis cette peine est ridicule
Que dire de la justice française.... incompétente et injuste
RIP Vega, tu ne meritais pas sa
Bien sur les commentaires d'ENIGMA vont très "loin"... mais on peut la comprendre en ressentant
soit meme une horreur indicible et un immense chagrin en imaginant la souffrance de ce petit etre
innocent (pour cela, bien sur, il faut "les connaitre" ces petits etres là, découvrit tout ce qu'ils peuvent
donner.. et les aimer tout simplement mais véritablement. C'est pourquoi j'ai voulu ajouter que
ce Monsieur Marc etc. n'a jamais du vivre avec un chat (ou un chien), n'en a jamais cotoyés de très
près dans son enfance.. bref c'est tout un monde inconnu pour lequel le "foin" quenous faisons
dans ces commentaires relève d'une exagération névrotique ! n'est-ce pas M. Marc Occidale ?
Il faut sans doute vous pardonner car vous etes un ignorant de la cause en question !
A Enigma, je dirais aussi qu'il m'arrive de regretter la peine de mort face à des actes de barbarie :
celui qui en est capable n'est généralement pas récupérable; c'est un psychisme envahi par des pulsions d'agressivité meurtrière .. qui peuvent d'ailleurs aussi bien, un jour, s'attaquer à un petit humain (il lui faut des etres sans défense). Ils sont un danger permanent en devenir; souvent ils
récidivent. Alors ce sentiment de fraternité vraie qu'on ressent envers toute vie innocente est trahi
avec le ressenti juste d'un danger pour d'autres, à l'avenir. Autant qu'il est possible aujourd'hui
où la peine de mort est déjà abolie pour les humains, il faut pourtant prendre des mesures d'éloignement social de ce type d'individus. Pas d'autre alternative que la prison lourde, voire très
lourde ou les maisons psychiatriques : décisions pour légiférer. IL FAUT UNE ou des LOIS en
conséquence. Insuffisantes déjà pour les crimes humains (depuis peu.. ) ces lois doivent exister
pour des meurtres sur animaux : pas de quoi ironiser ... il s'agit dans le cas présent du meurtre
gratuit et particulièrement cruel d'un petit félin innocent qui ne demandait qu'à vivre. AC

d'agressivité meurtrière
Bien sûr, ce genre de personne peut également faire du mal à un être humain; il est donc à punir et à soigner.
en réponse a Marc Occidale je crois que oui c est grave ce n est pas que l on demande des sanctions exemplaires c est grave que les humains puissent faire du mal a plus faible j ai eu un voisin il y a quelques années qui frappait les chiens mettait des coups aux poules tirait les chats a la carabine ou l en pendait a un arbre tout le monde le fuyait même son regard nous glaçait et puis un jour gendarmes il abusait de sa niéce quand on fait du mal aux animaux on peut en faire aux humains alors oui c est grave
Pour ces tueurs la peine ne sera jamais assez forte. Quel dommage que l'on ne puisse leur faire subir le même sort. C'est tout ce qu'ils méritent.
j ai signe cette pétition comme beaucoup d ailleurs c est bien mais encore pas assez j aimerai tellement une punition corporelle en plus par exemple qu on les prennent comme un puching ball d entrainement de boxe qu ils comprennent la douleur qu ils ont infligée quand a l interdiction d avoir un animal qui controlera ? et puis il y aura toujours l animal du voisin pour se defouler
J'avais signée la pétition et je suis à peut près contente du résultat ,mais pour moi les sanctions ne serons jamais assez dures !!!
Parfait, dommage qu'il n'y ait pas la même sanction pour ceux qui battent à mort les taureaux. Et que ce soit même ..légal !! on marche sur la tête non ?
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook