Publicité

Bientôt une interdiction des animaux « hypertypes » aux Pays-Bas ?

Chiots Bouledogues Français dog-cat-serious

Le gouvernement néerlandais souhaite interdire les races de chiens et chats dits « hypertypés ». Des animaux qui ont été génétiquement modifiés pour le plaisir des propriétaires mais au détriment de leur santé. 

Par Elodie Carpentier

Publié le

Les Carlins, Bouledogues français ou encore Bulldog sont dans le viseur du gouvernement néerlandais. 

Interdire les animaux génétiquement modifiés

Vendredi 20 janvier, le gouvernement néerlandais a indiqué son intention d’interdire la possession d’animaux génétiquement modifiés comme cela est le cas pour les chiens à nez plat. 

Dans un communiqué le ministère de l’Agriculture a annoncé qu’une liste d’animaux devrait bientôt voir le jour : « Une liste de caractéristiques physiques pouvant être objectivement déterminées comme causant des souffrances permanentes est à l’étude ». 

Appelés « hypertypes », ces chiens et chats sont des animaux de race dont les caractères morphologiques ont été exagérés pour plaire au grand public. 

L’engouement des particuliers pour ces races à face plate a poussé les éleveurs à produire toujours plus d’animaux avec des particularités physiques qui ont des conséquences sur leur santé et leur bien-être. 

Une période de transition 

« Nous rendons la vie misérable à des animaux innocents, uniquement parce que nous pensons qu'ils sont « beaux » et « mignons », a déclaré Piet Adema, du parti Union chrétienne dont les propos ont été relayés par TF1 Info.

Le gouvernement a d’ores et déjà annoncé que l’interdiction sera suivie d’une période de transition. Bien entendu, les propriétaires concernés pourront garder les chiens et chats concernés jusqu’au décès. 

À lire aussi : Une pétition demande à TikTok et Instagram de prendre des mesures contre l'exploitation animale

Laisser un commentaire
0 commentaire
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter