Publicité

Une photo de chien permet de démanteler un trafic de drogue d'une valeur de 52 millions d'euros

Photo de chien dog-serious

Photo de chien

© Facebook @National Crime Agency

Cette photo de chien a révélé un indice crucial pour les enquêteurs ! 
 

Par Ludivine Mazzotti

Publié le

Des trafiquants travaillaient sur un complot pour envoyer 448 kilos de MDMA d'une valeur de 45 millions de livres sterling (soit 52 millions d'euros) en Australie.

Une stratégie réfléchie 

Les membres du trafic de drogue avaient rempli une pelleteuse de 40 tonnes avec de la drogue cachée dedans et l'avaient envoyée en Australie. Ils prévoyaient de revendre la drogue une fois sur place. 

Les trafiquants ont organisé une vente aux enchères en ligne pour légitimer l'arrivée de la pelleteuse en Australie.

Mais ils l'ont truquée en convenant d'une offre préétablie avec les destinataires prévus.

Leur plan a été mis à mal quand un trafiquant de drogues a envoyé une photo de son chien à un complice.

Ils s'envoyaient des messages sur une service de messagerie cryptée en pensant qu'ils étaient à l'abri de la police. 

Mais la police a intercepté les messages et la photo. Sur la photo du toutou, on pouvait voir sur sa médaille le numéro de téléphone de son maître. 

Les enquêteurs de la National Crime Agency (NCA) ont zoomé sur le numéro de téléphone et l'ont utilisé pour localiser le trafiquant. 

Un plan qui tombe à l'eau 

Les officiers de l'Australian Border Force ont scanné la pelleteuse, retiré la drogue, scellé le bras et installé un tracker et un dispositif d'écoute avant de la laisser voyager vers sa destination prévue, une maison de vente aux enchères à Sydney.

Le 18 mai, deux hommes du réseau de trafic de drogues australien ont passé deux jours à essayer de trouver la drogue avant de se rendre compte que quelque chose n'allait pas.

Les trafiquants ont été condamnés en juin pour trafic de drogue avec trois autres hommes.

 

À lire aussi : Témoin de maltraitance animale : comment il faut réagir et qui contacter (preuves, numéros de téléphone...)

Laisser un commentaire
0 commentaire
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter