Publicité

Réhabilitation des animaux de laboratoire : ils se battent pour offrir une nouvelle vie aux chiens

Réhabilitation des animaux de laboratoire : ils se battent pour offrir une nouvelle vie aux chiens dog-angry © Shutterstock Aleksandr Pobeda

Depuis 2005, l’association GRAAL travaille pour réhabiliter des animaux de laboratoire. Chaque année, la structure offre une nouvelle vie à des milliers d’animaux qui ont notamment été utilisés pour tester des médicaments. Avec l’aide d’autres structures, elle tente de trouver une nouvelle famille à ses animaux qui ne connaissent rien à la vie. 

Par Elodie Carpentier

Publié le

Chaque année, l’association GRAAL se mobilise pour sauver des animaux utilisés dans les laboratoires. Chiens, chats, primates, chevaux ou souris sont récupérés par la structure présidée par Marie-Françoise Lheureux. 

 

Des milliers d’animaux réhabilités par l’association GRAAL

Depuis 2005, elle a notamment réussi à réhabiliter des milliers de chiens. Les laboratoires utilisent les animaux pour tous types d’expérimentation comme des tests de médicaments (antidépresseurs, prothèses, prélevé du sérum…) ou sont même utilisés en chirurgie cardiaque. 

Généralement, le laboratoire va prendre contact avec l’association afin de proposer des animaux. Après la signature d’un contrat, elle envoie plusieurs fiches afin de récolter un maximum d’informations sur les animaux à recueillir. 

Chaque animal va passer entre les mains du vétérinaire du laboratoire afin d’obtenir un certificat de bonne santé qui va attester que le chien ou le chat est apte à vivre chez un particulier. 

« Les adoptants doivent être disponibles »

Par la suite, l’association se met en relation avec des structures capables d’accueillir au mieux les animaux. C’est le cas de la SPA de Montpellier qui ouvre ses portes régulièrement à des chiens de la race Beagle

Comme le refuge l’explique dans les colonnes de nos confrères de 20 Minutes, les agents et bénévoles redoublent de vigilance concernant les potentiels adoptants : « Ce sont des chiens qui ont vécu dans des milieux aseptisés, ils n’ont pas l’habitude des bruits. Certains ne connaissent pas, ou très peu, la main de l’homme » explique Annie Bénézech.

« Il faut savoir que les chiens de laboratoire ont vraiment tout à apprendre. Les adoptants doivent être très disponibles. Il faut quelques semaines à quelques mois pour les sociabiliser. Ces animaux sont de vraies crèmes et ne vont pas provoquer plus de problèmes que les autres. Il faut juste que l’adoptant soit bien informé que les premières semaines peuvent être un peu compliquées », a expliqué à la rédaction de Wamiz, Marie-Françoise Lheureux .

À lire aussi : Elle crée une école pour venir en aide aux chiens adoptés dans les refuges

Laisser un commentaire
0 commentaire
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter