Publicité

Chien vivant le plus vieux du monde : le propriétaire de Gino explique sa longévité exceptionnelle

Chien vivant le plus vieux du monde : le propriétaire de Gino explique sa longévité exceptionnelle dog-wow © Alex Wolf

En 2002, le regard d’Alex Wolf a croisé celui de Gino, un petit chien d’un refuge californien. À l’époque, l’homme ne se doutait pas que son animal de compagnie aurait une longévité aussi incroyable.

Par Elodie Carpentier

Publié le

Quand Alex Wolf, un résident californien a adopté Gino dans un refuge, il était loin de se douter que son animal de compagnie aurait une si longue vie. Aujourd'hui, il est le chien vivant le plus âgé du monde d'après le Guinness World Records.

Un chien adopté à l’âge de 2 ans 

Né le 24 septembre 2000, le vieux toutou vient de souffler ses 22 bougies. Il n’avait que deux ans quand sa route a croisé celle d’Alex. À l’époque, l’humain de Gino était étudiant en deuxième année à l’Université du Colorado. 

Le toutou va très vite s’intégrer à sa nouvelle vie. Il aime courir dans la neige et passer la plupart de son temps sous la table basse. Comme le raconte Alex, Gino va passer quelques années chez ses parents afin qu’il puisse terminer ses études : « cela semblait être la chose la plus responsable à faire à ce moment-là ». Un séjour prolongé qui permet au petit canidé se prélasser comme une célébrité et profiter de la vie. 

Une nourriture saine et un entourage proche 

Une fois son diplôme en poche, Alex va récupérer son animal de compagnie et construire sa vie à ses côtés. Pour le jeune homme, la longévité de Gino est liée à une alimentation saine et à la présence continue de sa famille et de ses amis : « Il a beaucoup d'amour, et je pense que c'est juste un chien fort ». 

Aujourd’hui, le propriétaire de Gino espère que l’âge de son compagnon à quatre pattes va lui permettre de collecter des fonds et sensibiliser sur l’adoption des animaux : « Ce serait un héritage très agréable et approprié pour lui », déclare-t-il. 

Il aimerait aussi rappeler aux propriétaires qu’ils « doivent être présent sur le long terme, peu importe la durée. C'est la responsabilité que vous assumez - et cela en vaut la peine à 1000%. »

À lire aussi : Une femme trouve une boite et pense que c’est un don : en réalité c’est un cruel abandon

Laisser un commentaire
0 commentaire
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter