Publicité

« Mon nom est personne » : une association rend un dernier hommage à un chat errant décédé

Chat errant de dos cat-sad

Chat errant de dos

© Shutterstock / sabysstree

Comme des milliers d'autres chats errants, ce pauvre matou a été vaincu par la dure vie de la rue. 

Par Anaïs Drux

Publié le

 « Mon nom est personne. » 

C'est ainsi que débute le poignant hommage qu'une association a voulu rendre à un pauvre matou qui n'a jamais trouvé de foyer.

Des années d'errance et d'indifférence

Dans un texte qui déchire l'âme, l'association tente de retracer la vie de ce matou qui fut probablement magnifique autrefois, et qui a dû connaître la chaleur d'une famille... Mais combien de temps ? 

Abîmé par la cruelle vie de chat des rues, ce chat qui n'avait pas de nom a pu trouver un peu de réconfort auprès d'une bénévole de l'association « Les Poilus d'oissery » qui l'a nourri et a réussi à l'emmener chez le vétérinaire. Hélas, pour un dernier voyage. 

 

Bonsoir, mon nom est personne Je possédais la beauté, la force et le courage. Toutes ces vertus ont disparu au fil de...

Posted by Association Les poilus d'oissery on Monday, November 21, 2022

« Je ne survivrai pas, je suis trop malade »

L'histoire de ce pauvre chat est une réalité quotidienne pour les petites associations françaises, qui sont bien trop souvent démunies face à ces chats transparents dont personne ne veut. Ces chats malades qui errent, sur lesquels il semble même indigne de poser un regard. 

Beaucoup d'entre eux ont pourtant vécu dans une famille, ils étaient parfois même réellement aimés et se retrouvent à la rue suite au décès de leur maître adoré. Dans tous les cas, comment ne pas avoir le coeur déchiré en imaginant la souffrance d'un chat qui ne compte soudainement plus pour personne ? Comment rester indifférent face à un animal qui doit soudainement apprendre à dormir dans le froid, éviter les dangers, lutter pour sa survie ? 

Pourtant, la plupart des gens ferment les yeux. 

Et ceux qui ont les yeux ouverts, si grands ouverts.... Sont la plupart du temps impuissants. Ils ne peuvent offrir qu'une dernière caresse, un dernier mot, un dernier voyage... À ces chats qui ont ce qu'on appellera illogiquement de la « chance » parce qu'ils auront finalement croisé un regard humain.

Mais combien d'autres n'ont même pas cette dernière marque d'amour et de respect ? 

Merci à l'association « Les Poilus d'oissery » d'avoir accompagné ce pauvre matou pour que cesse son injuste souffrance. 

Vous pouvez soutenir cette association et suivre ses actions sur sa page Facebook : Association Les poilus d'oissery

Et pour qu'il n'y ait un jour plus de petit chat sans nom qui souffre, il est primordial de choisir systématiquement la stérilisation pour nos petits félins. 

Redeviens beau et fier là-haut, « personne ».

À lire également : La petite fille repère une boîte étrange sur la route : elle garde son sang-froid et appelle à l'aide (vidéo)

Laisser un commentaire
0 commentaire
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter