Publicité

Face à l'inflation, les propriétaires préfèrent se priver au profit de leurs animaux

Face à l'inflation, les propriétaires préfèrent se priver au profit de leurs animaux dog-cat-serious © Shutterstock Anastasiya Tsiasemnikava

Les propriétaires ne comptent pas reporter la hausse du coût de la vie sur leurs animaux . Alors que l’inflation a atteint 6.2% en octobre 2022, les consommateurs préfèrent rogner sur certaines dépenses et partent à la recherche de « promos » pour faire des économies. 

Par Elodie Carpentier

Publié le

Carburant, électricité, gaz… L’inflation inquiète et provoque des changements d’habitude chez les Français. Selon le baromètre Odoxa pour BFM Business, Challenges et Abeille Assurances, 75% des sondés pensent que les difficultés économiques seront plus importantes en 2023 qu’en 2022. 

Hausse des prix de la petfood 

Face à cette inflation, les Français n’ont d’autres choix que de changer leur consommation pour tenter de limiter les dépenses au quotidien. Mais qu’en est-il des propriétaires de chiens et chats ? Ont-ils remarqué des augmentations dans les tarifs de la nourriture pour animaux ? Est-ce que l’inflation entraîne des sacrifices au quotidien pour subvenir aux besoins de leurs toutous ou matous ? L’inflation aura-t-elle une influence sur la future adoption d’un animal ? 

En juin 2022, la Facco (Fédération des Fabricants d’Aliments préparés pour chiens, chats, oiseaux et autres animaux de compagnie) avait alerté sur l’augmentation sans précédent des coûts de production subis par les fabricants d’aliments pour animaux familiers. 

Selon l’étude « Les Européens et les animaux de compagnie » réalisée en novembre 2022 par OpinionWay pour Mars Petcare, 71% d’entre eux sont prêts à réduire leur budget sorties (bar restaurant, théâtre, cinéma), 45% celui de leurs courses alimentaires et 36% se déclarent prêts à diminuer leurs propres dépenses de santé si cela leur permettait de ne pas impacter le budget dédié à leur animal de compagnie ! »

Les propriétaires prêts à se sacrifier pour nourrir leurs chiens et chats 

Sans surprise, les lecteurs de Wamiz ont, eux aussi, constaté des hausses dans le prix de la nourriture pour animaux : « Les différentes croquettes qu'on prend ont augmenté, entre 3 à 6€ environ », explique Boxy. « Quand on voit que les croquettes ont pris presque 50 % d'augmentation depuis le début de l'année, je pense aux personnes isolées qui vivent avec des minimums retraite, des allocations adultes handicapés, ça va devenir difficile de nourrir son animal de compagnie », se désole Loustick. 

Même si le prix de la nourriture a augmenté, hors de question pour les maîtres de sacrifier les besoins de leurs animaux de compagnie. Ils préfèrent se priver plutôt que de lésiner sur ce poste de dépenses : 

« Il y a des jours où je ne mange pas (étant végétarienne, les produits ont explosé), j’achète pour mes animaux », nous confie Laura. 

De son côté, notre lectrice « chiltese » préfère limiter ses « achats compulsifs » pour « réserver son budget pour le plaisir de ses papilles ». Idem pour « mrtz_jade » qui évite « les courses inutiles » et pense même à « effectuer des heures supplémentaires pour gagner plus d’argent ». 

Pour limiter les dépenses, certains maîtres tentent de dénicher des « promotions » ou réfléchissent à modifier l’alimentation de leurs animaux. 

Un impact sur l’adoption ? 

Une inflation généralisée qui pourrait avoir un impact sur les adoptions. En raison de la hausse des prix, le projet d’accueillir un chien ou un chat pourrait être remis à plus tard : « projet 2e chien remis à plus tard, on ne souhaite pas risquer de donner moins à Orphée (sur le plan alimentaire et soins veto) », raconte  Boxy. « Je préfère être sûre de pouvoir subvenir aux besoins de tous les animaux donc j’attends », « malheureusement oui, car ce n'est pas juste le secteur animalier qui augmente, c'est global », nous indiquent les lecteurs de Wamiz.

Faute de budget, les abandons d'animaux sont aussi à redouter. Les difficultés budgétaires rencontrées par certains Français pourraient conduire à des situations dramatiques.

En cas de difficulté, il est possible de se tourner vers son vétérinaire pour obtenir de l'aide, mais aussi vers les banques alimentaires pour animaux et les dispensaires SPA pour les soins. Des solutions existent.

À lire aussi : Vers une hausse des prix de l’alimentation pour les chiens et chats ? La Facco alerte sur l’augmentation des coûts de production

Laisser un commentaire
6 commentaires
Gentils Geants
Gentils Geants
Sympa de voir que les remarques faites sur le forum ont été exploitées à fond. C'est une réelle marque de respect.
Neige
Neige
Génial d'avoir mis les témoignages des wamiziens !!
Loustick
Loustick
Excellent ! J'ai juste pas eu le temps de compléter par mail, tant pis.
Super idée de reprendre les commentaires 🙂
Tania28700
Tania28700
Avez vous vérifié l'augmentation du tarif des croquettes ? Il aurait peut-être fallu faire une "moyenne" d'évolution des prix car toutes n'ont pas pris 50 % d'augmentation. Si c'est pour démoraliser les personnes qui voudraient donner des croquettes à leur animal, les autres alimentations "barf, raw, ration ménagère..." sont bien plus coûteuses. Cela n'est que mon avis
Tarn Croc
Tarn Croc
dans les supermarché 40% ! moi qui suis Independent et qui fait fabriqué directement avec des partenaire pres de chez nous, les hausse sont bien plus faible 5 A 10%
neslé , mars , et compagnie ce gave, et leclerc et les autre grande enseigne aussi !
faite votre choix
Loustick
Loustick
En général, le consommateur compare les prix chez le vendeur avant d'acheter, j'imagine mal quelqu'un changer d'alimentation parce qu'il lit un article. Le prix des biens n'est pas une opinion, c'est un fait constatable.
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter