Publicité

En Ile-de-France, un cas de rage détecté chez un chien de type croisé Husky

Shutterstock Melinda Nagy dog-serious

La rage se transmet de l'animal à l'homme via la salive (morsure, griffures, léchages...) et ne peut avoir lieu avec une simple caresse. 

Par Elodie Carpentier

Publié le

En Ile-de-France, un cas de rage canine a été détecté dans un refuge chez un chien qui avait mordu plusieurs personnes : « L'institut Pasteur a confirmé (jeudi) un cas de rage chez un chien de type croisé Husky détenu dans un refuge d'Évry-Courcouronnes dans l'Essonne (91) », indique un communiqué du ministère de l’Agriculture, le 27 octobre dernier.

Les personnes mordues sont sous traitement

Les personnes mordues par le chien malade ont « été rapidement prises en charge par le centre antirabique de l’Institut Pasteur, qui leur a administré un traitement prophylactique post-exposition, très efficace ». 

Par mesure de sécurité, d’autres personnes qui ont pu être en contact avec l’animal ont été jointes par l’ARS pour programmer une consultation dans un centre antirabique. 

« L'animal a développé les premiers signes le 19 octobre et est mort le 25 octobre. Pendant toute la période de contagiosité (jusqu'à 15 jours avant les premiers signes), le chien est resté dans le refuge, seul dans son box ou dans une courette de détente» mais « au vu de la période d'incubation, le chien avait nécessairement contracté la rage avant son arrivée au refuge ». 

Un chien importé illégalement du Maroc ? 

Selon les premières investigations, « ce chien aurait pu être importé illégalement du Maroc, pays où la rage circule à l'état endémique ». 

Sur Instagram, la vétérinaire Hélène Gateau rappelle qu’il est important de vacciner son chien et son chat contre la rage même si la France est officiellement reconnue indemne de la rage. 

Elle rappelle aussi que les chiens non à jour de leur vaccination seront considérés comme « cas contact » et obligatoirement euthanasiés. Par ailleurs, en cas de voyage à l’étranger, il ne faut ni  caresser ni s’approcher des animaux errants et surtout ne pas chercher à les ramener en France. 

À lire aussi : Plus de 50% des chats ne sont pas identifiés en France, selon l’I-CAD

Laisser un commentaire
0 commentaire
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter